Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 22 février 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Profil bas

Le nombre de spéculateurs à la baisse des titres en Bourse se réduit… Aujourd’hui, seulement 3,5 % de la capitalisation boursière américaine est vendue à découvert : c’est un plus bas depuis 2013. Il faut dire que l’exercice est devenu périlleux pour les hedge funds et autres professionnels depuis l’affaire GameStop, soutenue par la horde de spéculateurs (haussiers) individuels du forum WallStreetBets sur Reddit.

8 milliards d’euros plus tard

Sur l’exercice 2020, Renault a perdu 8 milliards d’euros pour un chiffre d’affaires de 43,5 milliards d’euros. C’est évidemment historique. Toutefois, la sortie du tunnel pourrait venir de la stratégie insufflée par le nouveau patron du groupe (Luca de Meo) avec, en particulier, le recentrage sur les modèles les plus rentables qui a favorisé la hausse des prix de vente (+6 % environ au second semestre 2020), ainsi que l’avancement plus rapide que prévu du plan d’économies : décidé il y a un an, les 2 milliards d’euros d’économies sur trois ans ont déjà été réalisées à 60 %.

Bilan des foncières de bureaux

Le marché immobilier de bureaux ne semble pas avoir beaucoup souffert au regard des chiffres de quelques grands noms du secteur. Gecina, dont le portefeuille est constitué à 80 % de bureaux, affiche un résultat en baisse de seulement 4 %. Selon Covivio, dont le résultat net a surtout été affecté par sa branche Hôtellerie, l’appétit des investisseurs pour les produits de bureaux ne s’est pas démenti avec des prix de vente qui ont grimpé de 8 % en moyenne sur un an. Enfin, du côté de CeGeREAL, dont la clientèle à dominante institutionnelle et parisienne n’est pas représentative de tout le secteur, l’année 2020 est restée positive (+5 % sur le résultat).

Les oubliés de la fibre

En France, la couverture des « déserts numériques » est un enjeu politique depuis le lancement du plan France Très Haut Débit en 2013. Le pays est aujourd’hui le champion européen du déploiement de la fibre : 55 % du territoire est couvert. L’objectif est de 80 % en 2022 (repoussé à 2024). Les 20 % restants peuvent être assurés par des technologies alternatives. C’est la raison pour laquelle l’Arcep, le régulateur français des télécoms, vient d’autoriser Starlink (un projet de très haut débit par satellite d’Elon Musk) à commercialiser ses services. Ce n’est que le début des ambitions de Starlink sur le continent européen !

Dans le reste de l’actualité

Djokovic a remporté son neuvième Open d’Australie, faisant la leçon à Medvedev en trois sets et moins de deux heures.

Arturo Di Modica, le sculpteur italien de l’imposant taureau de bronze de Wall Street, est décédé le week-end dernier.

Calendrier macro-économique

10h00 : climat des affaires (Allemagne)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !