Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 22 avril 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Un exemple de déception

La saison des publications de résultats trimestriels bat son plein, et les sanctions sont immédiates dès lors que les chiffres et perspectives sont mauvais. C’est le cas de Netflix qui a perdu 7,4 % sur la séance boursière d’hier. Le groupe n’a acquis « que » 4 millions de nouveaux abonnés (nets) contre les 6 millions anticipés par le groupe lui-même en début d’année. C’est beaucoup moins que les 8,5 millions du trimestre précédent et surtout que les 15,8 millions (un record !) du premier trimestre 2020. Mais le plus « dramatique » reste à venir : Netflix ne prévoit que 1 million de nouveaux abonnés (nets) au deuxième trimestre, ce qui signerait sa plus faible croissance historique.

Aujourd’hui…

La journée sera chargée en publications de résultats trimestriels de groupes français dont, en particulier, ceux de Pernod Ricard, Bureau Veritas, Edenred, Orange, Renault, Groupe SEB, Gecina, Vinci, Hermès, Getlink et Vivendi. Aux Etats-Unis, les regards se porteront notamment sur les résultats de Danaher, AT&T et Intel.

Réforme de la TVA sur l’e-commerce

La fraude à la TVA sur les importations représente un manque à gagner pour le seul Etat français de l’ordre de 4 à 5 milliards d’euros par an, un chiffre qui ne fera qu’augmenter au fil des ans avec la croissance des achats et des ventes réalisés sur Internet ! En application d’une directive européenne de 2017, de nouvelles règles encadrant la TVA sur l’e-commerce dans toute l’UE entreront en vigueur le 1er juillet prochain, avec deux évolutions fondamentales : d’une part, les places de marchés que sont les plateformes de e-commerce vont percevoir de la TVA pour le compte des vendeurs hors UE ; d’autre part, l’exonération de TVA sur les achats de moins de 22 euros va être supprimée.

Feu vert outre-Rhin

L’Allemagne va (enfin) pouvoir ratifier le plan de relance européen de 750 milliards d’euros. Un recours avait été porté à la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe pour prise de risques financiers excessifs pour le pays dans cette initiative de relance européenne. Hier, la Cour a rejeté la demande de suspension en urgence de ce plan de relance. Dans l’immédiat, cela débloque le processus, mais ce n’est pas la décision finale de la Cour pour autant. L’examen en profondeur se poursuit.

Dans le reste de l’actualité

« Réouverture des hôtels et restaurants : 100 000 salariés pourraient manquer à l’appel » (Europe 1).

Le Livret A a enregistré en mars une collecte vraiment très positive (2,8 milliards d’euros).

Calendrier macro-économique

13h45 : déclaration de politique monétaire de la BCE (zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : conférence de presse de la BCE (zone euro)

16h00 : ventes de logements existants (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !