Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 22 août 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le point

Depuis le début de l’été (fin juin), les marchés d’actions ont nettement rebondi de part et d’autre de l’Atlantique : +9,7 % pour le CAC 40, +8 % pour l’Euro STOXX 50, +10,4 % pour le Nasdaq Composite (en euros), +6,9 % pour le S&P 500 (en euros). Même s’ils se redressent fortement depuis quelques jours, les marchés de taux ont eux aussi profité d’une accalmie pendant l’été : le taux d’emprunt d’Etat français à 10 ans est passé de 1,95 % fin juin à 1,71 % aujourd’hui et son homologue américain de 3,1 % à 3 %.

Aux Etats-Unis

L’inflation a « ralenti » plus que prévu le mois dernier à +8,5 % sur un an (+8,7 % anticipé) après +9,1 % en juin. Etant principalement dû à une forte baisse du coût de l’essence, ce recul du rythme de l’inflation reste fragile. Dans le même temps, les ventes au détail ont stagné en juillet après une hausse de 0,8 % en juin, ce qui est plutôt cohérent dans un contexte inflationniste. Il n’en reste pas moins que le ralentissement économique américain est bien présent, en dépit de métriques sur l’emploi particulièrement bonnes : 528 000 créations d’emplois en juillet contre 250 000 attendu et un taux de chômage toujours au plus bas à 3,5 %.

Du côté de la Fed

La banque centrale américaine poursuit son chemin cahin-caha avec, fin septembre, une cinquième remontée de ses taux directeurs depuis le début de l’année. Toujours encline à durcir sa politique monétaire, mais aussi prise en tenailles entre une inflation toujours élevée et une tension du marché du travail, il est possible qu’elle ralentisse le rythme pour ne pas trop impacter l’activité économique.

En Europe

Pour le moment, plusieurs pays, dont la France, évitent la récession économique qui se manifeste, au sens strict, par deux trimestres consécutifs de baisse du PIB. Mais les métriques d’activité ne sont guère réjouissantes, laissant présager une récession généralisée. L’inflation européenne devient en effet plus préoccupante qu’aux Etats-Unis dans la mesure où elle est très forte et en constante augmentation de rythme : +8,9 % sur un an en juillet après +8,6 % en juin. Sans nul doute, la BCE remontera elle aussi ses taux directeurs le mois prochain.

Dans le reste de l’actualité

Singapour va abroger la loi interdisant l’homosexualité.

La hausse moyenne des billets d’avion au départ de la France est de 43,5 % sur un an.

Jenifer est de retour avec un nouveau single : « sauve qui aime ».

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !