Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 21 mars 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Légère accalmie

Vendredi dernier, les marchés ont retrouvé un peu de calme dans une séance neutre (+0,12 % pour le CAC 40). Avec l’enlisement des forces armées russes, l’issue diplomatique gagne en probabilité et les investisseurs en projection. Par ailleurs, en fin de semaine, la Russie a été capable d’honorer ses paiements obligataires (une partie de ses dettes) libellés en dollars. L’Etat n’est donc pas (encore) tombé en faillite.

Au Japon

La situation économique japonaise est très différente de celles des pays occidentaux. Ce n’est pas nouveau. La croissance y est attendue autour de 0 % au premier trimestre avec, en février, une inflation affichée de 0,6 % sur un an. Cette dernière devrait encore monter, mais pour de mauvaises raisons : baisse du yen et hausse des matières premières (et non hausse de la demande intérieure). Et les salaires ne progressent que très peu (+1 % entre 2005 à 2019) malgré la hausse de la productivité (+25 % sur la même période).

Conséquence

La Banque du Japon (BoJ) a confirmé qu’elle n’avait aucune intention de suivre ses consœurs occidentales dans leur resserrement monétaire, lequel a démarré au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Les taux d’intérêt à court terme vont donc rester négatifs (-0,1 %), et les achats de dettes souveraines par la BoJ se poursuivre, de manière moins soutenue toutefois. Les rendements des emprunts d’Etat à 10 ans resteront donc proches de 0 %. La BoJ détient 43,4 % de la dette publique nippone.

Un beau millésime

En 2021, les groupes du CAC 40 ont atteint de nouveaux records en termes d’activité (chiffres d’affaires) et de profits (résultats nets), dépassant, largement en moyenne (+60 % pour les profits), leur pic de 2007. Luxe, technologie et « vieille économie » ont réussi leur année ! Avec ses 24,7 milliards d’euros de résultat net, Vivendi prend la tête du millésime 2021. Cela grâce à la déconsolidation de la major musicale UMG qui a permis à Vivendi de dégager près de 25 milliards d’euros de bénéfices comptables…

Dans le reste de l’actualité

Les enfants de 1 à 6 ans passent en moyenne 6 heures par semaine sur Internet.

Les Bleus remportent leur 10ème Grand Chelem.

Fnac Darty a été agréé par Apple pour réparer ses produits.

Calendrier macro-économique

08h00 : prix à la production (Allemagne)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !