Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 21 mars 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

La Fed s’assagit

A l’issue de sa réunion de politique monétaire, la Réserve fédérale américaine a annoncé qu’elle ne relèverait pas ses taux directeurs cette année (aujourd’hui entre 2,25 % et 2,5 %) et qu’elle stopperait même d’ici septembre la réduction de son bilan : une situation qui « pourrait durer » selon le Président de la Fed. L’institution a abaissé ses prévisions économiques sur le territoire américain (+2,1 % de croissance et +1,8 % d’inflation pour 2019). Désormais très éloignés de ceux de la Maison-Blanche (+3,2 % de croissance), ces chiffres font toute la différence entre un regard politique et objectivement prudent.

Qui paiera la taxe GAFA ?

Si elle ne fait pas l’unanimité au sein de l’UE, il y aura bien une taxe GAFA en France. Le projet de loi a été présenté en Conseil des ministres le 6 mars dernier. La taxe de 3 % sur le chiffre d’affaires numérique s’appliquera aux entreprises réalisant des ventes sur le numérique supérieures à 750 millions d’euros au niveau mondial dont au moins 25 millions d’euros en France. Seront pris en compte la publicité en ligne, l’utilisation des données personnelles et les ventes sur place de marché en ligne. A ce jour, la liste des entreprises assujetties à cette taxe n’est pas officiellement dévoilée, mais le cabinet Taj a réalisé une évaluation qui table sur 27 entreprises dont la plupart sont évidemment américaines, mais pas que (ex : Rakuten, Zalando, Randstad ou encore Criteo).

Bayer s’embourbe avec Monsanto

Voilà près d’un an que Bayer a racheté Monsanto pour quelque 54 milliards d’euros. Depuis, le groupe allemand pâtit de la responsabilité du Roundup – désherbant développé par Monsanto – dans le développement de maladies graves. Hier, le titre de Bayer chutait de près de 10 % suite à une nouvelle décision de justice américaine en sa défaveur. Le montant du risque judicaire pour Bayer est évalué à 20 milliards d’euros. Il est au moins partiellement intégré au cours de Bourse à aujourd’hui. Depuis le rachat, le titre a perdu 40 % de sa valeur.

La Commission européenne se refait une santé

L’institution, ou plus précisément sa « tax lady » Margrethe Vestager, la Commissaire à la concurrence, a mangé du lion. Hier, elle a infligé une nouvelle amende à Google pour abus de position dominante de sa régie publicitaire AdSense. D’un montant de 1,49 milliard d’euros, cette amende s’ajoute à celles imposées à Google Shopping (2,4 milliards d’euros) en 2017 et à Android (4,3 milliards d’euros) en 2018.

Dans le reste de l’actualité

Doctolib pèse désormais 1 milliard d’euros !

Un séisme de magnitude 4,9 sur l’échelle de Richter a été enregistré hier matin en Charente-Maritime : les secousses ont été ressenties de Bordeaux à Poitiers.

La holding suisse Maus Frères, propriétaire des marques Lacoste et Aigle notamment, va mettre la main sur The Kooples.

Calendrier macro-économique

10h00 : bulletin économique de la BCE (zone euro)

10h30 : ventes au détail (Royaume-Uni)

13h00 : décision de la BoE sur les taux d’intérêt (Royaume-Uni)

13h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

13h30 : indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !