Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 20 février 2023

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

De retour en Bundesliga

Le 27 février prochain, la banque allemande Commerzbank réintègrera le DAX 40 à la place du géant gazier Linde, la plus forte capitalisation boursière allemande qui préfère se recentrer sur sa cotation aux Etats-Unis. Le commerce de détail restera donc le grand absent des secteurs représentés par les entreprises du principal indice boursier allemand. A l’inverse, l’automobile, avec le succès de l’introduction en Bourse récente de Porsche, demeurera un secteur pilier.

L’effet second tour

Maintenue artificiellement par les aides d’Etats pendant la crise de la Covid-19 puis la crise inflationniste, la solvabilité de nombreuses entreprises est en passe de retrouver un niveau normal. Selon Eurostat, les défaillances d’entreprises européennes ont atteint leur plus haut niveau historique le trimestre passé. Les secteurs de l’hôtellerie-restauration (+98% par rapport à la période pré-Covid) et des transports (+86 %) sont les plus touchés. A l’inverse, l’industrie (-18 %) et la construction (-9 %) se portent mieux.

Anticipation de hausses de taux

Vendredi dernier, les prévisions des investisseurs sur le niveau maximal de hausses de taux de la BCE ont été révisées à la hausse après les propos très fermes d’Isabel Schnabel, membre du Directoire de l’institution. Les investisseurs s’attendent désormais à un taux de dépôt culminant à 3,75 % d’ici à septembre, soit +125 points de base par rapport au niveau actuel. Les marchés de taux européens se tendent donc ces derniers jours et le taux de l’OAT à 10 ans va probablement dépasser très vite son pic de fin décembre (3,11 %).

Retour à meilleure fortune

Air France-KLM confirme son retour à la rentabilité entamé depuis l’été dernier. Bien sûr, la reprise du trafic est le facteur principal de cette envolée des résultats annuels du groupe qui se révèlent au-dessus des attentes : 1,19 milliards d’euros de bénéfice d’exploitation (supérieur à celui de 2019) et un bénéfice net de 728 millions d’euros (vs 3,26 milliards d’euros de pertes en 2021). Le chiffre d’affaires est en hausse de 84 %, à 26,39 milliards d’euros, très proche de son niveau de 2019.

Dans le reste de l’actualité

La RATP va multiplier les recrutements en 2023.

Football : le Qatar et Ineos ont déposé leurs offres pour Manchester United.

Calendrier macro-économique

08h00 : prix à la production (Allemagne)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !