Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 2 mars 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Une bulle ?

La Banque des règlements internationaux (BRI) pointe des signes de bulle sur les marchés : multiplication des introductions en Bourse, levées de fonds majeures de sociétés en pertes et spéculation des particuliers notamment. A raison, l’univers de taux très bas favorise ces tendances. Toutefois, la BRI s’inquiète de la récente remontée des taux qui, pour le moment, se concentre majoritairement sur les emprunts d’Etats de longues maturités. Cette dernière ne doit pas être trop rapide, au risque de « choquer » les valorisations boursières. Encore une fois, les banques centrales auront les clés.

Un rebond

La Turquie figure parmi les rares pays à afficher une croissance économique positive en 2020 (+1,8 %). Le pays n’a pourtant pas été épargné par la pandémie et des mesures sanitaires restrictives demeurent. Le rebond est venu de la consommation des ménages qui a nourri les deux tiers de la croissance au dernier trimestre. Par ailleurs, l’investissement a été soutenu par le quasi-doublement des crédits distribués par les banques publiques.

A quel prix ?

La Turquie a cristallisé les principaux défauts d’une telle politique de relance : affaiblissement de sa devise (-42 % face à l’euro sur les trois premiers trimestres de l’année) et hausse des prix (inflation de 15 %). Le tour de vis monétaire, décidé en deux temps en fin d’année dernière (+675 points de base) et portant le taux d’intérêt directeur à 17 %, a favorisé une légère hausse de la devise et un regain de confiance. Toutefois, l’équilibre n’est pas encore au rendez-vous. La banque centrale nationale fera de la baisse de l’inflation sa priorité pour 2021.

L’oracle d’Omaha

A 90 ans, Warren Buffett est toujours aussi écouté par les investisseurs. Cette année, sa fameuse lettre aux actionnaires vise notamment les obligations d’Etats. Il estime que ces placements peu risqués font face à un « avenir sombre ». Plus généralement, il n’aime pas beaucoup le marché de la dette dont il juge aujourd’hui le couple rendement-risque insatisfaisant. Au-delà, il vante les progrès de l’économie américaine et conclut « ne pariez jamais contre l’Amérique ».

Dans le reste de l’actualité

Aux Golden Globes, Netflix est reparti avec dix statuettes dont quatre pour sa série phare The Crown.

L’audience de la télévision vieillit : l’âge moyen du téléspectateur est de 54,5 ans (47,9 ans en 2010).

L’assurance-vie a enregistré une collecte nette positive de 2 milliards d’euros en janvier.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

09h55 : taux de chômage (Allemagne)

11h00 : indice des prix à la consommation (zone euro)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !