Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 2 janvier 2023

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

2022

A bien des égards, l’année passée aura été marquante, avec bien sûr l’invasion russe en Ukraine fin février. Cet évènement dramatique, toujours porteur de grandes incertitudes pour 2023, a exacerbé la tendance de fond sur l’inflation, conséquence du redémarrage en trombe de l’économie mondiale en 2021 et de mesures monétaires particulièrement accommodantes.

Aujourd’hui

Un moteur non négligeable de l’inflation de 2022 est au point mort (ou presque) : l’énergie. Les prix du pétrole et du gaz évoluent ces derniers jours légèrement en-dessous de leurs niveaux pré-guerre en Ukraine. D’autres matières premières ont connu un recul significatif de leurs cours depuis leurs plus hauts de mars 2022, mais demeurent, sur un an, encore en forte hausse (ex : le blé et le nickel). Enfin, il ne faut pas sous-estimer l’effet rattrapage de la hausse des prix de certains biens de consommation – tous les grands producteurs prévoient de fortes hausses cette année – et des revalorisations salariales qui pourraient alimenter l’ensemble. Si l’inflation est loin d’être atone, elle devrait toutefois être beaucoup moins forte (+6,3 % en zone euro selon la BCE) qu’en 2022.

Les claques de l’année

Elles ont été prises avant tout dans le secteur de la technologie (au sens très large) aux Etats-Unis, et pas que chez des petites entreprises. En Bourse, l’an passé, DocuSign a perdu 65 % de sa valeur (-82 % depuis son pic de septembre 2021). Le cours de Tesla a reculé de 70 % en 2022 (-70 % depuis son pic de novembre 2021), et celui de Meta (Facebook) de 64 % (-68 % depuis le pic de septembre 2021).

Le marché obligataire

2021 avait déjà été une année de hausse des taux : l’OAT (l’emprunt d’Etat français) à 10 ans était passé de -0,42 % à 0,2 %, et le T-Bond (l’emprunt d’Etat américain) à 10 ans de 0,94 % à 1,57 %. En revanche, 2022 s’est révélée sans commune mesure. Le taux français est passé de 0,2 % à 3,06 % et son homologue américain de 0,94 % à 3,88 %.

Dans le reste de l’actualité

Hier, la Croatie est le 20ème pays à adopter l’euro.

Les opérations de M&A ont chuté de près de 40 % l’an passé, à 3 560 milliards de dollars.

Le nouveau « Avatar » est le plus gros succès du box-office français 2022.

Calendrier macro-économique

Jour : férié (Royaume-Uni)

Jour : férié (Etats-Unis)

09h50 : indice PMI manufacturier (France)

09h55 : indice PMI manufacturier (Allemagne)

10h00 : indice PMI manufacturier (Zone euro)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !