Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 2 décembre 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Des journées diamétralement opposées

Hier, l’OMS a assuré que le variant Omicron ne provoquait, pour le moment, que des formes « légères » de la Covid-19. A fleur de peau ces derniers jours, les investisseurs ont réagi au quart de tour. Les secteurs sinistrés, tel que l’automobile, sur la séance noire de vendredi dernier (-4,8 % pour le CAC 40) ont fortement rebondi hier, tandis que le mouvement opposé s’est produit sur le secteur de la santé. Hier, le CAC 40 clôturait à +2,4 %, la plus forte hausse de l’année.

Extension de garantie

Air France était dans l’attente de « l’extension de garantie » de ses emprunts bancaires de 4 milliards d’euros de la part de l’Etat français. Ce dernier a obtenu le feu vert de Bruxelles pour une prolongation de deux ans, jusqu’en mai 2025. Cela va donc permettre à Air France de lisser ses remboursements auprès de ses contreparties bancaires. D’ici la fin de l’année, 500 millions d’euros seront déjà remboursés.

Désespoir

En Turquie, où l’inflation est très élevée de même que la croissance (la plus forte des pays du G20), la banque centrale turque essaie tant bien que mal de soutenir sa devise, en baisse d’environ 40 % sur l’année par rapport à un panier de grandes devises étrangères. Elle est directement intervenue hier sur le marché des changes en vendant du dollar américain pour acheter de la livre turque, ce qu’elle n’avait pas fait depuis 2019. Mais l’effet a été minime. La profondeur des réserves en dollars américains de la banque centrale turque étant négative, cela veut dire qu’elle emprunte des dollars américains pour les vendre : un comportement peu sain et loin d’être efficace…

L’Europe sort du bois

Un peu longue à l’allumage, l’Europe vient de présenter son plan d’aide au développement « Global Gateway » visant à mobiliser 300 milliards d’euros de fonds publics et privés sur six ans pour financer des projets d’infrastructures hors d’Europe. Ce plan va directement concurrencer le projet chinois des nouvelles routes de la soie « Belt and Road Initiative » lancé en 2013 et pour lequel plus de 120 milliards d’euros ont déjà été mobilisés.

Dans le reste de l’actualité

Selon le barème de The Economist, Tel Aviv est la nouvelle ville la plus chère au monde, devant Paris.

Financement libyen : la Cour de cassation rejette tous les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches.

Calendrier macro-économique

11h00 : taux de chômage (Zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !