Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 19 décembre 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Remise des pendules à l’heure

Les banques centrales (Fed, BoE et BCE réunies) ont chahuté les marchés risqués (d’actions) et de taux (d’obligations). La semaine dernière, le CAC 40 a cédé 3,4 %, l’Euro STOXX 3,5 %, le S&P 500 2,6 % (en euros) et le Nasdaq Composite 3,2 % (en euros). Le taux à 10 ans de l’emprunt français est passé de 2,36 % à 2,69 %. Son homologue américain s’est plutôt détendu (-8 points de base soit -0,08 %) compte tenu de l’avance des Américains sur les Européens en matière de resserrement monétaire, ainsi que des perspectives économiques plus favorables aux Américains qu’aux Européens.

En parlant de perspectives économiques

La Banque de France, qui vient de publier ses perspectives, prévoit une fourchette d’évolution du PIB français de -0,3 % à +0,8 % pour 2023, avec un scénario central à +0,3 %. Les tensions géopolitiques et les contraintes d’approvisionnement en gaz feront tanguer la balance. En attendant, ce scénario privilégié se situe au-dessous de ceux du gouvernement (+1 %) et du FMI (+0,7 %). 2024 et 2025 seraient des années de « rebond », à respectivement +1,2 % et +1,8 %.

La réforme du marché européen du carbone

Le texte, qui arrive en phase finale de négociations pour adoption par le Conseil européen et le Parlement européen, prévoit de durcir le principe du pollueur-payeur. Si l’on devait ne retenir qu’une seule mesure, ce serait la suppression des droits gratuits à polluer au profit d’une taxe carbone aux frontières – un volet adopté il y a quelques jours, ce qui constitue une première mondiale. Cette nouvelle taxe viserait les importations des secteurs particulièrement polluants tels que l’acier, le ciment, l’engrais ou encore l’aluminium.

L’industrie de la gestion d’actifs

Au niveau mondial, la décollecte (sorties nettes des entrées) des fonds d’investissement s’est poursuivie au troisième trimestre (-35 milliards d’euros) après un deuxième trimestre catastrophique (-157). Seuls les fonds obligataires sont parvenus à collecter (+41), avec une nuance toutefois, la collecte s’étant essentiellement concentrée en Chine (+58) et au Brésil (+31).

Dans le reste de l’actualité

Tokyo prévoit d’augmenter ses dépenses militaires de 60 % sur 5 ans.

L’Argentine est Championne du Monde.

EDF repousse de six mois le lancement de son EPR de Flamanville.

Calendrier macro-économique

10h00 : climat des affaires (Allemagne)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !