Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 18 février 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Tout le monde y croit

Administrations américaines et chinoises n’ont apparemment jamais été aussi proches pour s’accorder sur les termes de leurs futures relations commerciales. Trump a besoin de « victoires » pour redorer son blason auprès de l’opinion publique et la Chine d’une meilleure visibilité sur ses perspectives de croissance. La semaine dernière, alimentés par ces bonnes nouvelles, les marchés ont fortement poursuivi leur rebond de début d’année. Cette semaine devrait être décisive pour l’accord commercial sino-américain.

Succès de la prime défiscalisée

Macron l’annonçait le 10 décembre dernier, pour un montant maximum de 1 000 euros. Selon l’association des directeurs des ressources humaines (ANDRH) et les Echos, la plupart des entreprises ont joué le jeu (ou vont le faire). En effet, 74 % d’entre elles ont versé (ou vont le faire) une prime exceptionnelle à leurs salariés. La règle la plus suivie pour l’échelonnage des montants repose sur l’ancienneté et le niveau de rémunération. Pour l’instant, la prime moyenne ressort à 532 euros.

L’état d’urgence pour financer le mur

Vendredi, Trump a proclamé l’état d’urgence à la frontière mexicaine qui devrait lui permettre de mobiliser des fonds destinés à financer initialement d’autres programmes fédéraux : 3,6 Mds de constructions militaires, 2,5 Mds de lutte contre les drogues et 0,6 Md d’un fonds du Trésor, soit un total de 6,7 milliards de dollars nécessaires à la construction de son mur. Mais l’histoire ne s’arrête pas là… Les Démocrates devraient voter l’annulation de l’état d’urgence, puis Trump mettre son veto, et l’opposition (aidée par quelques Républicains) rassembler une majorité de deux tiers pour contrer ce veto. Donc le début d’un long combat émaillé d’actions en justice pour bloquer la construction du mur…

Huawei sort le grand jeu

« La 5G sans Huawei, c’est comme le rugby sans la Nouvelle-Zélande ». C’est l’un des slogans utilisés par l’équipementier chinois dans sa vaste campagne de communication mondiale pour tenter de redorer son image auprès de ses marchés. Pas sûr que cela suffise. Rappelons que Huawei est chahuté depuis des mois et interdit de marché américain et canadien (et néo-zélandais), notamment pour cyber espionnage et pour maintien des relations avec l’Iran.

Dans le reste de l’actualité

Le foot à 5 (le Five) part à la conquête du marché nord-américain.

Décathlon a été moins rentable (-19 % sur son résultat net) en 2018.

Calendrier macro-économique

Toute la journée : journée de la Présidence (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !