Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 17 mars 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Sans surprise

Hier soir, la banque centrale américaine a augmenté ses taux d’un quart de point (+0,25 %), une décision largement anticipée dans un contexte inflationniste très fort (7,9 % en février aux Etats-Unis). La Fed prévoit désormais sept hausses de taux dans l’année pour atteindre 1,875 % en décembre. Elle a également ajusté ses prévisions, et s’attend désormais à une inflation de 4,3 % (2,6 % auparavant) et à une croissance économique de 2,8 % (4 % auparavant) sur l’ensemble de l’année 2022.

Du côté des actions…

En Europe, il est intéressant d’observer le comportement des outils de financement de marché à la disposition des entreprises, à savoir les actions et obligations. Les premières remontent plutôt fortement ces derniers jours, du fait de l’amélioration des perspectives de négociations entre la Russie et le reste du monde. De plus, les actions ne devraient pas trop subir la hausse de l’inflation ambiante, laquelle s’accélère du fait de la guerre, car beaucoup d’entre elles peuvent ajuster leurs prix. Quant au resserrement monétaire, en place aux Etats-Unis, et normalement bientôt en zone euro, il ne pénalise que les entreprises déjà très endettées et dont les perspectives de business se dégradent, ce qui n’est pas la majorité de la cote…

… Et des obligations

Quid de ces dernières, à savoir les emprunts cotés ? Quand les tensions (géopolitiques ici) baissent et que les perspectives de croissance s’améliorent, toutes choses restant égales par ailleurs, les taux baissent généralement, ce qui signifie que les obligations montent. Or, toutes choses ne restant justement pas égales par ailleurs (!), le resserrement monétaire dans un environnement inflationniste agit en force contraire sur les taux à moyen terme. Ainsi, aux côtés du rebond du marché des actions, les taux des obligations d’émetteurs privés ne rebaissent pas.

Accalmie chinoise

Les autorités envoient des signaux d’apaisement pour enrayer la déroute des marchés chinois observée ces derniers jours. La banque centrale va soutenir l’activité, et le gouvernement suspendre son offensive règlementaire sur le secteur de l’Internet. Dans la nuit de mardi à mercredi, l’indice Hang Seng Tech a rebondi de 22 %, soit la plus forte hausse journalière de son histoire, mais reste toutefois en fort repli depuis son pic de février 2021 (-60 %).

Dans le reste de l’actualité

KFC France va doubler ses approvisionnements en poulets français.

Stellantis lance son fonds de capital-risque.

En Russie, 6 des 10 premières applications les plus téléchargées sur les iPhones sont désormais des VPN.

Mediaset lance une OPA sur sa filiale espagnole.

Calendrier macro-économique

11h00 : indice des prix à la consommation (Zone euro)

13h00 : décisions de la BoE (Royaume-Uni)

13h30 : permis de construire (Etats-Unis)

13h30 : mises en chantier (Etats-Unis)

13h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

13h30 : indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Etats-Unis)

14h15 : production industrielle (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !