Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 16 juin 2020

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le renversement

Une nouvelle fois, la séance boursière d’hier a montré que la volatilité des marchés restait particulièrement élevée. En Europe, après avoir ouvert en baisse de 2 à 3 %, les marchés se sont rattrapés tout au long de la journée en profitant d’un soutien de taille venu des Etats-Unis dans l’après-midi : l’indice manufacturier « Empire State » publié par la Réserve fédérale de New York a positivement surpris. Ce baromètre de l’activité des entreprises manufacturières de cet Etat a révélé une contraction de l’activité beaucoup moins sévère que prévu. Ainsi, les marchés européens ont clôturé à -0,5 % environ et ouvrent ce matin en hausse de plus de 2 %.

L’aveu

Le pétrolier britannique BP ne croit plus au pétrole cher. Jugeant que la crise actuelle va accélérer la transition énergétique et donc faire baisser la demande en pétrole, il anticipe un prix moyen du baril de 55 dollars sur les 30 ans à venir (il en vaut 40 aujourd’hui). En phase avec cette tendance, BP va déprécier la valeur de ses actifs de près de 20 % de la valeur totale de son bilan. C’est colossal et ce ne pourrait être qu’un début, avant que la transition vers les énergies renouvelables prennent le pas sur les énergies fossiles dans l’activité globale (et donc les actifs) de BP.

Le poids budgétaire

Les contributions au prochain budget européen (2021-2027) des pays membres de l’UE seront discutées ce vendredi. Bien sûr, le départ du Royaume-Uni n’arrange rien. Selon le quotidien allemand Die Welt, ces contributions devraient atteindre 1,075 % des PIB respectifs. Dans ce cadre, selon des estimations du Ministère des Finances allemand, l’Allemagne, par exemple, pourrait voir bondir sa quote-part de 42 %.

L’alternative aux classes d’actifs traditionnelles ?

Les professionnels financiers qui se sont lancés dans l’aventure des cryptomonnaies veulent y croire. Selon un sondage de Greenwich Associates pour Fidelity Digital Assets, réalisé en Europe et aux Etats-Unis auprès de 800 investisseurs (conseillers en investissements, particuliers fortunés, hedge funds…), ils sont de plus en plus nombreux à consacrer une poche d’investissement (moins de 1 % en général) en cryptomonnaies. Ces dernières, décorrélées et donc diversifiantes pour un portefeuille global, gagnent en crédibilité et acceptation auprès de grandes banques. Soulignons que le bitcoin réalise une hausse de 28,5 % depuis le début de l’année, mais reste en baisse d’environ 50 % depuis son pic de fin 2017.

Dans le reste de l’actualité

En mai, il y a eu 15,6 % de morts en moins sur les routes.

Les restaurants Courtepaille cherchent un repreneur.

Les produits végétaux ne pourront plus s’appeler « steak ».

Calendrier macro-économique

08h00 : taux de chômage (Royaume-Uni)

08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Allemagne)

11h00 : indice ZEW du sentiment économique (zone euro)

14h30 : ventes au détail (Etats-Unis)

15h15 : production industrielle (Etats-Unis)

16h00 : stocks des entreprises (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !