Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 15 juin 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le point

Mis à part le très léger rebond du Nasdaq Composite (+0,2 % après -4,7 %), la séance d’hier ressemblait à celle de lundi. Les marchés d’actions ont continué de reculer : -1,2 % pour le CAC 40 et -0,4 % pour le S&P 500. Sur le marché obligataire, les taux ont poursuivi leur ascension : 2,37 % pour l’emprunt souverain français à 10 ans (+15 points de base). Sans parler des crypto-monnaies qui persévèrent dans leur chute abyssale.

Un peu de soleil dans l’eau froide

La France échappera-t-elle à la récession à court terme ? « Oui », conclut la dernière enquête de conjoncture mensuelle de la Banque de France auprès de chefs d’entreprise. Leurs activités se sont améliorées en mai, dans l’industrie et les services marchands notamment. Cette tendance positive devrait se poursuivre en juin. En recul de 0,2 % au premier trimestre, le PIB français est attendu par la Banque de France en hausse de 0,2 % au deuxième trimestre. Or, une séquence de récession démarre dès lors que l’on observe un recul du PIB sur deux trimestres consécutifs minimum.

Taxonomie européenne

Les eurodéputés des Commissions des Affaires économiques et de l’Environnement ont conjointement adopté une objection au projet de la Commission européenne visant à inclure le gaz et le nucléaire parmi les énergies « vertes » dans l’UE afin d’y attirer des investissements plus nombreux. Ils considèrent que cette inclusion contreviendrait au respect des critères d’activités durables sur le plan environnemental (pollution pour le gaz et gestion des déchets pour le nucléaire). Le match n’est pas fini : rendez-vous début juillet pour l’épilogue.

Peu convaincant

Le groupe informatique français Atos a présenté son nouveau plan stratégique et annoncé, dans la foulée, le départ de son Directeur général seulement 9 mois après son arrivée. Le groupe prévoit une scission de ses activités d’ici à la fin de l’année 2023. La première entreprise gardera le nom d’Atos et son métier historique d’infogérance pour un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros. La seconde, baptisée Evidian, reprendra les activités en croissance, telles que le big data ou la cybersécurité, pour un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros. Une stratégie, coûteuse et chronophage, qui ne ravit pas les actionnaires en place : hier Atos perdait 23,4 % en Bourse et ne vaut plus qu’un quart de sa valorisation d’il y a un an.

Dans le reste de l’actualité

Ariane 6 : l’Agence spatiale européenne décale le premier vol à 2023.

Vivendi détient 57,35 % de Lagardère à l’issue de son OPA.

Le Parti national écossais relance sa campagne pour son indépendance.

Ipsos vise 3 milliards d’euros de revenus annuels en 2025.

Calendrier macro-économique

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

11h00 : production industrielle (Zone euro)

11h00 : balance commerciale (Zone euro)

14h30 : ventes au détail (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

20h00 : communiqué de la FED (Etats-Unis)

20h30 : conférence de presse de la FED (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !