Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 15 janvier 2018

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Quelle année pour l’euro et l’Europe ?

Début 2018, l’appétit des investisseurs pour la zone euro se confirme, après une année 2017 déjà très réussie, à l’image de la progression de 14 % de l’euro face au dollar en 2017. Ce matin, l’euro confirme le niveau de 1,22 dollar atteint en fin de semaine dernière : un plus haut de 3 ans. Plusieurs raisons à cela. La première est l’état économique général de la zone euro, en très bonne posture, avec une inflation qui augmente mais reste contenue. La deuxième vient d’Allemagne et du récent accord sur la formation d’une coalition avec la zone euro comme objet central de gouvernance. La dernière résulte des dernières déclarations de Draghi qui entend resserrer la vis plus rapidement que prévu, sans pour autant prévoir une remontée des taux dans l’année, à l’inverse de la Fed qui en programme quatre. Reste à savoir pourquoi le dollar baisse autant compte tenu de la hausse des taux et de l’adoption de la réforme fiscale.

Le cauchemar de Trump

Que penser des menaces commerciales de Trump à l’encontre de la Chine ? En 2017, l’excédent commercial chinois, bien que gigantesque, a plongé de 17 %, mais s’est accentué de 10 % avec son partenaire américain ! En effet, ce sont les exportations vers les Etats-Unis qui ont le plus progressé en 2017 (+11,3 %). En revanche, la baisse de l’excédent commercial global s’explique par une hausse plus forte des importations que des exportations, soutenue par le renchérissement des matières premières et de la demande intérieure.

L’assurance-emprunteur, un marché plus concurrentiel

Après que la loi Hamon de 2014 a autorisé le changement de contrat d’assurance dans l’année suivant la signature du prêt, le Conseil constitutionnel validait en fin de semaine dernière la possibilité d’effectuer ce changement à n’importe quel moment. Une pression de plus sur les bancassureurs qui faisaient leur beurre dessus, une aubaine pour tous les autres prestataires d’assurances et, au final, la preuve des bienfaits de la libéralisation d’un marché au service du consommateur, car plus de concurrence induit au final un meilleur rapport qualité/prix.

Investissements étrangers, de nouvelles cibles dans le viseur de Bercy

Bruno Le Maire y fera peut-être référence dans ses vœux annuels de ce matin. Le gouvernement français compte élargir le champ du décret Montebourg qui vise à contrôler les investissements étrangers dans les domaines de la défense, de l’énergie, des transports, des télécoms et de la santé publique. Les secteurs des nouvelles technologies et de la gestion des données y seraient donc ajoutés.

Dans le reste de l’actualité

Sans parler de date ni de chiffre, Dropbox fait un pas de plus vers son introduction en bourse en déposant sa demande auprès de la SEC.

Connaissez-vous le Blue Monday ? Ce troisième lundi de janvier, donné pour le jour le plus déprimant de l’année : fin de week-end, températures froides, absence de soleil, dettes post-fêtes, salaires dans 15 jours, pas de vacances à l’horizon, bonnes résolutions émoussées…

En 2017, le marché du jouet a baissé en Europe (-0,8 %), une première depuis 5 ans.

Tencent, groupe chinois créateur notamment de WeChat, revient sur le marché obligataire après 3 ans d’absence et lève aisément 5 milliards de dollars après que les investisseurs en demandent 8 fois plus (41 milliards de dollars).

Calendrier macro-économique

  • Toute la journée : journée de Martin Luther King Junior (Etats-Unis)
  • 11h00 : balance commerciale (zone euro)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !