Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 14 novembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Chamailleries sur la réforme fiscale américaine

La Chambre des Représentants et le Sénat se disputent sur le projet de réforme de la fiscalité aux Etats-Unis. Parmi les points de désaccord, figure notamment le souhait du Sénat de reporter à 2019 la baisse du taux d’imposition de 35% à 20% plutôt que de l’instaurer dès l’an prochain. Le Sénat veut également supprimer certaines déductions fiscales locales et conserver des niches fiscales supprimées par la Chambre des Représentants. Le bât blesse également sur le nombre de paliers d’imposition des particuliers et le taux d’imposition des bénéfices réalisés à l’étranger. En clair, rien n’est encore fait !

Une planète de plus en plus malade

En marge de la COP23 se tenant à Bonn, les estimations du Global Carbon Project indiquent que les émissions mondiales de CO² vont repartir à la hausse en 2017, de 2%, après trois ans de stagnation. En cause, bien sûr, l’irrespect des engagements pris par les Etats dont, pour ne citer que deux exemples, la Chine (28% des émissions de gaz à effet de serre (GES)) qui ne réduit pas son recours au charbon et les Etats-Unis qui se désengagent de l’Accord de Paris.

L’ère de l’abonnement tous azimuts

L’évolution de la consommation de contenus (vidéos, musiques, jeux et presse) cette dernière décennie est étonnante. D’abord, nous avons mis la main au portefeuille pour acheter DVD, CD, jeux vidéo et journaux. Puis nous avons téléchargé ces contenus illégalement. Et voilà qu’aujourd’hui, séduits par la qualité du service proposé par des producteurs avisés, nous nous remettons à payer à travers des abonnements nous donnant accès à un panel de contenus : Netflix et OCS pour les vidéos, Spotify et Deezer pour la musique, ou encore SFR Presse pour les journaux et magazines.

Les réserves d’or au plus haut

Les réserves d’or des banques centrales sont au plus haut depuis 1999. Parmi les plus gourmandes de ce troisième trimestre, figurent la Russie, la Turquie et le Kazakhstan. Au total, l’appétit des pays émergents a fait monter de 25% les réserves totales d’or des banques centrales. Plus globalement, on constate la dédollarisation de ces pays. Jusqu’ici, les réserves de change étaient massivement libellées en dollars car massivement investis sur des Bons du Trésor américains notamment. Aujourd’hui, la tendance est à la sortie de ce système et à la diversification des avoirs. Egalement, en achetant de l’or contre des dollars, ces banques centrales ne subissent plus le risque potentiel de défaut sur les dettes d’Etat en constante progression !

Dans le reste de l’actualité

Qualcomm rejette l’offre de rachat de Broadcom.

Quadruple championne du monde, l’Italie ne participera pas à la Coupe du Monde de football en Russie l’été prochain, après avoir été éliminée en barrages par la Suède, une première depuis 1958.

Le prélèvement à la source est confirmé, sa mise en place est prévue pour 2019.

Softbank devrait (enfin) rentrer dans le capital d’Uber, selon l’accord de principe annoncé ce week-end, toujours en vue d’une introduction en Bourse d’Uber pour 2019.

L’agence de notation Standard & Poor’s vient de déclarer le Venezuela en « défaut partiel » sur sa dette.

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)
  • 08h00 : croissance du PIB (Allemagne)
  • 10h30 : indice des prix à la consommation (Royaume-Uni)
  • 11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Allemagne)
  • 11h00 : croissance du PIB (zone euro)
  • 11h00 : production industrielle (zone euro)
  • 14h30 : prix à la production (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !