Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 14 mai 2018

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Menace sur la souveraineté économique de l’UE

L’Europe a bien plus à perdre que les Etats-Unis dans la décision prise par ces derniers de se retirer de l’Accord sur le nucléaire iranien. Depuis sa signature en juillet 2015, l’UE a augmenté ses échanges commerciaux avec l’Iran qui sont aujourd’hui plus de 100 fois supérieurs à ceux réalisés entre l’Iran et les Etats-Unis. La mise en place par les Américains de sanctions économiques envers les pays continuant à commercer avec l’Iran pose donc le problème de la souveraineté économique de l’UE, les Etats-Unis restant un marché historique pour elle. Devant cette menace, les Européens tentent aujourd’hui de trouver des solutions visant à réduire les interférences des Etats-Unis dans ses relations commerciales. Première piste, un règlement de 1996 qui permet de ne pas tenir compte de sanctions prises par des pays tiers : une loi de blocage utilisée notamment pour contourner l’ex-embargo sur Cuba. Une deuxième piste consisterait à contourner le système bancaire Swift, aujourd’hui contrôlé par des institutions américaines. Vous l’aurez compris, la route est encore longue !

L’EDF portugais passe aux mains d’un consortium chinois

China Three Gorges était déjà présent au capital de l’électricien portugais Energias de Portugal (EDP) à hauteur de 23,27 %. Comme EDF, ce dernier était une entreprise publique qui a été privatisée en 2010 suite à la crise financière. Aujourd’hui, le consortium chinois met 9 milliards d’euros sur la table pour devenir l’actionnaire majoritaire (plus de 50 % du capital), une OPA qualifiée par la presse locale d’hostile  de la part de la direction d’EDP. Le gouvernement portugais, quant à lui, reste neutre : « laissons le marché fonctionner » (Premier ministre portugais).

Huawei et les crypto-monnaies

Profitant de son ancrage sur le marché asiatique, plus souple en matière de législation sur les crypto-monnaies, Huawei va équiper son AppGallery – les applications disponibles au téléchargement sur ses appareils mobiles – d’une application de gestion de portefeuille de bitcoins. Une manière de faciliter l’investissement ou… la spéculation ?

La volatilité du marché des matières premières

Depuis plusieurs semaines, la volatilité s’est détournée des marchés actions au profit de ceux des matières premières. Bien que très chahutés, ces derniers surfent sur une tendance haussière, notamment le pétrole, propulsé par le nouvel embargo des Etats-Unis sur l’Iran et la crise au Venezuela. De son côté, l’aluminium fait le yo-yo en raison des sanctions, toujours américaines, sur plusieurs exportateurs russes. Sur le front des matières premières agricoles, le soja a été bousculé suite aux craintes de guerre commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Quant à l’or, il oscille autour des 1 300 dollars l’once depuis le début de l’année.

Dans le reste de l’actualité

Le Black Monday de la SNCF, c’est aujourd’hui ! Les syndicats ont appelé à une journée sans cheminots !

Sarah Mullally est la toute première femme devenant Evêque de Londres.

« Les Français dépensent en moyenne 8 666 euros pour leur mariage » (Club Patrimoine).

La nouvelle ambassade des Etats-Unis en Israël sera inaugurée aujourd’hui à Jérusalem.

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !