Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 13 mars 2018

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Mutualisation des risques financiers en Europe : la grande utopie

Hier et aujourd’hui se réunissent les ministres des Finances européens autour des réformes de l’Union économique et monétaire à mener. Sur la table, la question récurrente d’une mutualisation des risques financiers en est toujours à la phase 1. Pour une simple raison : les premiers de la classe n’entendent pas « payer » pour les plus mauvais. Quant à un éventuel calendrier de réformes sur la question, c’est le manque d’harmonisation des politiques nationales ainsi que leur propre instabilité (Italie et Allemagne récemment) qui font obstacle.

Super Poutine

Etant quasi certain d’être réélu au vu des sondages, comment donc meubler cette soi-disant campagne électorale ? En appliquant la méthode éculée, mais toujours efficace, pour séduire les électeurs et impressionner les pays étrangers : la démonstration militaire, à l’image d’un missile intercontinental « invincible » qui pourrait, apparemment, atteindre la Floride. Waouh !

C’est parti pour la déréglementation financière américaine

Le Sénat va adopter dans la semaine un texte qui révise en profondeur la loi Dodd-Frank qui, depuis 2008, obligeait les banques à renforcer leurs capitaux propres et à se soumettre à des tests de résistance. Cette loi était également destinée à mieux encadrer les produits dérivés et protéger les consommateurs d’achats abusifs. Ces contraintes devraient être assouplies dans une mesure non négligeable.

La cash-machine des banques centrales

En permettant aux banques centrales nationales de la zone euro de prêter aux Etats, le programme d’assouplissement quantitatif décidé par la BCE permet également de réaliser de bien beaux résultats. Dans l’exemple français, la Banque de France a enregistré 6 milliards d’euros de résultats en 2017. Or, il se trouve que son client (l’Etat français) est également son unique actionnaire. En empochant un dividende de 5 milliards d’euros pour l’exercice 2017, ce dernier est donc le grand gagnant de l’histoire !

Dans le reste de l’actualité

Nouveau report de l’introduction en Bourse du pétrolier saoudien Aramco qui n’aura probablement pas lieu cette année.

Selon une enquête annuelle de Fidelity, les grandes entreprises mondiales n’ont jamais été aussi optimistes en 5 ans.

Calendrier macro-économique

  • 11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Allemagne)
  • 11h00 : indice ZEW du sentiment économique (zone euro)
  • 13h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !