Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 12 octobre 2020

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Dans l’urgence

En juillet dernier, les Européens ont fait preuve d’une réactivité et d’une union exemplaires. Ils se sont entendus sur un plan de relance massif de 750 milliards d’euros sous la houlette d’un seul et même emprunteur (la Commission européenne) pour toute l’UE. L’extrême urgence de la situation a permis de mettre de côté, le temps d’un instant, les quelques animosités présentes jusqu’ici dans les débats européens.

Et maintenant

Il est l’heure de concrétiser ce plan : les choses se compliquent donc… Deux tensions bloquent les avancées, au Nord et à l’Est de l’UE. Au Nord, nous retrouvons les pays réticents d’un point de vue financier, souhaitant patienter le temps d’y voir plus clair sur le budget européen 2021-2027. A l’Est, nous retrouvons les pays dont les financements pourraient être rognés du fait de leur entorse aux principes relatifs à l’Etat de droit (respect de la démocratie et indépendance de la justice notamment).

Petit devient grand

En rachetant la Bourse de Milan au London Stock Exchange Group (LSEG), Euronext devient le premier marché d’actions européen. Cette opération lui permet aussi de se doter de sa propre structure de sécurisation des transactions (Monte Titoli pour le dépositaire central et CC&G pour la chambre de compensation) et de se développer plus facilement dans les activités obligataires avec la plateforme de trading MTS. Toutes activités de marché confondues, cette opération lui fait presque doubler sa taille – son chiffre d’affaires. Euronext devient de moins en moins petit face à ses concurrents européens Deutsche Börse et LSEG.

Back to business

Trump repart en campagne ! Contre l’avis de ses médecins, il a organisé samedi une « manifestation pacifique pour la loi et l’ordre » à la Maison-Blanche et va reprendre ses meetings aujourd’hui. Pendant que les discussions se poursuivent au Congrès sur le montant du plan de relance à venir, la Maison-Blanche a émis une proposition d’attente hier : rediriger quelque 130 milliards de dollars non utilisés du précédent plan de soutien (Paycheck Protection Program) vers les PME les plus en difficulté face à l’effondrement de leurs revenus.

Dans le reste de l’actualité

Sens unique : Nadal a battu Djokovic 3 à 0 en finale de Roland Garros.

Allegro, le géant polonais de l’e-commerce, entre en Bourse ce lundi sur la place de Varsovie.

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !