Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 12 avril 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le temps est bientôt venu…

… de la normalisation (ou presque) du cycle de vie des entreprises françaises. Le nombre de défaillances, très ralenti ces deux dernières années du fait de la perfusion de l’Etat, repart à la hausse : + 35 % au T1 2022 par rapport au T1 2021. Toutefois, ce nombre n’a pas retrouvé son « niveau de croisière » pré-Covid. Au T1 2022, 20 % des procédures ont touché des entreprises de moins de trois ans, créées à la veille de la crise.

Stratégie gazière

D’ici à 2030, l’UE entend s’affranchir du gaz russe qui couvre aujourd’hui 40 % de ses besoins. Dès l’hiver prochain, elle compte se passer de deux tiers de ses importations gazières russes. Sachant que les autres fournisseurs actuels sont au maximum de leurs capacités de livraison, l’UE envisage d’opter pour le gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des Etats-Unis, de pays africains et du Qatar. Sur ce marché déjà tendu, il faudra donc payer plus cher que ses premiers acheteurs mondiaux, à savoir la Chine, le Japon et la Corée du Sud. La facture va être salée.

Société Générale s’en va

Très présente en Russie, la banque française a longtemps hésité avant d’annoncer finalement son retrait total du pays. Société Générale va donc céder sa filiale russe Rosbank – elle y était entrée au capital en 2006 avant de devenir l’actionnaire majoritaire en 2008 – au fonds russe Interros, détenu par l’oligarque Vladimir Potanine, l’homme le plus riche de Russie. Ironie de l’histoire, c’est ce même fonds qui avait vendu ses parts à Société Générale en 2006 et 2008. Pour la banque française, l’impact négatif de cette cession dans ses comptes est évalué à 3,1 milliards d’euros. L’annonce a été saluée en Bourse (+5 % hier). Toutefois, le titre de la banque reste coté 26 % en-dessous de son niveau pré-guerre.

Qu’en est-il des autres Français ?

Parmi les grandes entreprises françaises implantées en Russie, Crédit Agricole, BNP Paribas, Decathlon ou encore Michelin, ont suspendu leurs activités, sans pour autant se délester de leurs actifs. Pour Renault, dont la Russie est son second marché, l’équation est plus complexe, mais des discussions sont en cours pour trouver un repreneur. Dans la galaxie Mulliez, hormis Decathlon, Auchan et Leroy Merlin comptent rester « pour la population civile ». Enfin, TotalEnergies s’est engagé à couper progressivement les ponts.

Dans le reste de l’actualité

Le service de déclaration des revenus en ligne est à nouveau opérationnel.

Goldman Sachs AM double de taille en Europe avec l’acquisition du néerlandais NN IP.

La collection Morozov a attiré 1,25 million de visiteurs à la Fondation Louis Vuitton à Paris.

Calendrier macro-économique

08h00 : taux de chômage (Royaume-Uni)

08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Allemagne)

11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Zone euro)

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !