Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 11 juillet 2018

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Mise en place d’une dictature familiale en Turquie

La cérémonie d’investiture du Président turc Erdogan a eu lieu lundi. Depuis ce jour, la Constitution turque n’intègre plus le poste de Premier ministre et donne droit au Président de former et déformer son gouvernement ainsi que de limoger n’importe quelle personne de la fonction publique. Dans cette ambiance festive, Erdogan en a profité pour nommer son gendre, Berat Albayrak, au poste de ministre des Finances. Nous ne pouvons que saluer la baisse de la livre turque et la hausse des taux d’emprunt d’Etat turc depuis le début de la semaine…

Recul de la production manufacturière

Depuis le pic de la fin d’année 2017, elle baisse de 1,7 % en France. Selon les Echos, le recul incomberait à trois facteurs majeurs : les grèves du printemps, les contraintes d’offre (dont les difficultés de recrutement) et les tensions commerciales mondiales. L’impact de ce dernier facteur se lit notamment dans le baromètre du climat des affaires français et l’indice ZEW du sentiment économique allemand, tous deux en baisse sur la période.

La Cour suprême américaine devient droitière

Le très conservateur juriste Brett Kavanaugh remplace Anthony Kennedy parti en retraite à la tête de la Cour suprême américaine. Cette nomination faite par Trump ferait clairement pencher l’institution du côté républicain, bien que Kennedy le fût mais restait favorable à certaines idées du camp démocrate. Nommé mais pas confirmé, le candidat de Trump devra séduire le Sénat avant les élections de novembre pour entamer ses fonctions : pas gagné d’avance quand on sait que la majorité républicaine au Sénat est très mince (51 contre 49).

La BCE devant la justice européenne

La BCE a-t-elle au cours de ces trois dernières années – période de l’assouplissement quantitatif (QE) – outrepassé son mandat – assurer la stabilité des prix ? C’est la question sur laquelle planchent les juges européens de la Cour de justice de l’UE (CJUE) depuis hier. Ce sont des magistrats allemands qui ont porté le dossier dénonçant dès août 2017 le financement quasi-direct des Etats par la banque centrale plutôt que la relance de l’inflation et le soutien de l’économie. C’est sans nul doute un peu des deux… La décision de la CJUE ne sera de toute façon pas rendue avant la fin du programme de rachat d’actifs de la BCE, soit fin décembre au mieux.

Dans le reste de l’actualité

On est en finale, on est en finale, on est, on est, on est en finale !

Encore du sport : le Sommet de l’Otan se tiendra aujourd’hui à Bruxelles, on y attend un Trump quelque peu remonté…

La machine à sous d’Apple : depuis 2010, 170 milliards de téléchargements d’applications ont été enregistrés sur l’App Store pour des recettes de 130 milliards de dollars.

Comme Facebook, Google et Apple passeront bientôt devant le Congrès américain pour justifier de leurs bonnes (et moins bonnes) pratiques sur leurs données clients.

Calendrier macro-économique

14h30 : prix à la production (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !