Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 11 janvier 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

La dette de l’Etat français se trouve attractive

La France, à travers l’Agence France Trésor (AFT), s’apprête à lever un montant d’emprunt record en 2019 : 200 milliards d’euros. Hier, le premier test de l’année sur les marchés a fonctionné. Profitant de la tendance actuelle du flight to quality, l’Etat a réussi à emprunter quelque 8,2 milliards d’euros à des taux plus bas que la précédente adjudication. Ainsi, sur 10 ans, la France empruntait hier à 0,68 %. Cependant, à l’heure de la défiance envers Macron et de la crise des gilets jaunes, ce coût de financement de l’Etat est désavantagé par rapport à d’autres Etats références en Europe. Ainsi, l’écart de taux à 10 ans entre la France et l’Allemagne a augmenté de près de 20 points de base sur le dernier trimestre, s’établissant à près de 50 points de base.

Taxe GAFA, nationale plutôt qu’européenne

A défaut de trouver un accord à Bruxelles sur la mise en place d’une taxe harmonisée en Europe sur les géants de l’Internet, chaque pays dicte sa propre loi. Le dernier en date, l’Autriche, annonçait hier l’introduction d’une taxe de 3 % sur les revenus publicitaires de ces géants au plus tard en 2020. D’ici là, comme la France, l’Autriche attend un dénouement favorable au niveau européen. De leur côté, l’Irlande, la Suède et le Danemark continuent de s’opposer au projet malgré une concession apportée sur l’assiette de taxation qui toucherait seulement les revenus publicitaires, hors la revente de données. Le prochain rendez-vous européen à ce sujet aura lieu en mars.

Les constructeurs automobiles s’organisent

L’automobile est un secteur d’activité des plus cycliques. Dans un contexte global de ralentissement de la demande mondiale, de dieselgate et, dans une moindre mesure, de Brexit, les constructeurs s’organisent les uns après les autres pour renouer avec des performances financières. Cela passe en grande partie par la diminution de la masse salariale. Ford a annoncé vouloir réduire ses effectifs de plusieurs milliers en Europe où il emploie quelque 54 000 salariés. De son côté, Jaguar Land Rover – premier constructeur britannique – va supprimer 4 500 postes (plus de 10 % de ses effectifs).

Le ralentissement chinois se confirme

Hier, deux statistiques chinoises ont pesé sur les marchés. L’inflation s’est révélée plus décevante que prévu : +1,9 % sur un an en décembre contre +2,1 % attendu. La déception a été similaire sur les prix à la production : +0,9 % sur un an en décembre contre +1,6 % attendu.

Dans le reste de l’actualité

Le premier parc éolien saoudien va voir le jour et sera réalisé par EDF.

La direction de TechnipFMC deviendra 100 % américaine après le départ en mai prochain du français Thierry Pilenko, actuel Président exécutif du nouvel ensemble.

Calendrier macro-économique

10h30 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

10h30 : productions industrielle et manufacturière (Royaume-Uni)

10h30 : balance commerciale (Royaume-Uni)

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !