Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 11 février 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

C’est non !

« L’offre n’est pas dans l’intérêt des actionnaires » a argué le britannique Vodafone pour rejeter l’offre de rachat de ses activités italiennes (Vodafone Italia) par le français Iliad (Free) de Xavier Niel. Ce rachat d’envergure – Vodafone est huit fois plus gros que son prétendant sur le marché italien – permettait à Iliad de développer fortement sa présence sur un marché dont il a déjà capté 10 % des parts de marché depuis son arrivée en 2018. Vodafone – sous pression du fait de son endettement et de l’érosion de son activité, en Italie notamment – aurait peut-être dû dire oui. Quoi qu’il en soit, il n’était pas sûr que l’antitrust européen donne son feu vert pour passer de 4 à 3 opérateurs en Italie.

Nous voilà rassurés !

Partant du principe que les tensions sur les approvisionnements de l’Est vers l’Ouest de l’Europe vont se calmer, la Commission européenne a publié ses prévisions d’inflation. En zone euro, alors qu’un pic d’inflation est aujourd’hui atteint à 5,1 % en rythme annualisé, la métrique est attendue à 2,1 % au dernier trimestre, et à 3,5 % sur l’ensemble de l’année. Pour 2023, la CE table sur 1,7 %. Rappelons que l’objectif de stabilité des prix de la BCE est de préserver une inflation juste en-dessous de 2 %.

Une autre affaire outre-Atlantique

Aux Etats-Unis, l’inflation a atteint 7,5 % en janvier sur un an (+0,6 % sur le mois), un chiffre au-dessus des attentes qui a fait bouger les taux hier. Le T-Bond américain à 10 ans a atteint 2,03 %, un plus haut depuis l’été 2019. Par contagion, les taux européens ont également fortement remonté : l’OAT française à 10 ans offrait hier 0,76 %, un plus haut depuis fin 2018.

Des résultats qui tombent à pic

En publiant de beaux résultats en 2021, ArcelorMittal sort d’une décennie de spirale négative entretenue par la crise économique, une concurrence chinoise à bas coûts et des choix stratégiques infructueux. L’envolée des prix de l’acier et du minerai de fer a permis au groupe de dégager près de 15 milliards de dollars de bénéfices l’an passé, contre 7,2 milliards de dollars de pertes cumulées sur les dix dernières années. Ces résultats sont les bienvenus dans une industrie particulièrement polluante dont les défis, et donc les investissements, pour décarboner sont très importants. Un bémol malgré tout : la hausse du prix de l’énergie qui impacte déjà les comptes du groupe au dernier trimestre.

Dans le reste de l’actualité

Bitcoins : saisie record aux États-Unis de 3,6 milliards de dollars volés.

Binance va devenir actionnaire de Forbes.

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

08h00 : production manufacturière (Royaume-Uni)

08h00 : balance commerciale (Royaume-Uni)

08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

16h00 : indice Michigan de confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !