Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 11 avril 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

La sagesse des banquiers centraux

Hier, les banques centrales américaine et européenne ont campé sur leurs positions de début d’année. Outre-Atlantique, la Fed a confirmé sa « pause » dans son processus de remontée des taux sur fond d’inflation un peu plus élevée (+1,9 % en rythme annualisé) que le mois précédent, mais contenue. De son côté, la BCE ne remontera pas ses taux avant la fin 2019 et poursuivra sa politique de taux de dépôts négatifs pour les liquidités confiées par les banques. Selon l’institution, l’inflation en zone euro devrait atteindre un point bas en septembre. Par ailleurs, elle précisera en juin les modalités de la nouvelle vague de prêts aux banques (TLTRO).

Burlesque

Les 27 de l’UE ont accordé un délai supplémentaire de 6 mois au Royaume-Uni, fixant la date butoir au 31 octobre 2019. Dans cet intervalle se dresse, dans l’agenda de Theresa May, l’échéance des élections européennes le 26 mai prochain. Participera ou participera pas ?

Tesco redresse la barre

Le number one britannique de la grande distribution revient de loin après l’éclatement d’un scandale sur sa comptabilité en 2014. Depuis, Tesco s’est engagé dans un vaste plan de réduction des coûts et de restauration de ses marges. L’objectif fixé entre 3,5 % et 4 % de marge opérationnelle pour 2020 a été atteint sur l’exercice 2018-2019 clos en février dernier. L’intégration du rachat du grossiste Booker a permis de porter la croissance du groupe et de mieux maîtriser ses coûts. Tesco a profité de ce dynamisme pour épurer ses dettes qui ont quasiment diminué de moitié en 3 ans, passant de 22 à 12,2 milliards de livres. Le groupe se prépare également au Brexit en diversifiant ses approvisionnements et en augmentant ses stocks.

Même pas mal

La conjoncture moins favorable, accentuée par le mouvement des gilets jaunes, au premier trimestre n’a pas impacté les entreprises dont le nombre de défaillances, selon Altares, a légèrement reculé par rapport à la même période l’an dernier (-1,1 %). Toutefois, Altares met un bémol. Beaucoup de trésoreries d’entreprise ont résisté grâce aux aides publiques et à la compréhension des fournisseurs par rapport au mouvement social notamment. Au second trimestre, cette tolérance sera forcément moindre.

Dans le reste de l’actualité

Mediobanca, la première banque d’affaires italienne, rachète la banque d’affaires française Messier Maries.

Les Indiens sont partis pour 6 semaines d’élections législatives et Modi, du parti nationaliste BJP, pour un second mandat face à Gandhi du parti du Congrès.

Le FMI gèle l’accès du Venezuela à quelque 400 millions de dollars d’aides sous forme de droits de tirage spéciaux (DTS), le temps d’obtenir une clarification sur la reconnaissance officielle de son gouvernement.

Calendrier macro-économique

08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

14h30 : prix à la production (Etats-Unis)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !