Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 1er juillet 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

A peine fébriles

Hier matin, les marchés européens n’avaient pas bien entamé la dernière séance du semestre. Mais dans l’après-midi, ils se sont repris, permettant au CAC 40 de n’enregistrer qu’un repli de 0,9 % sur la journée, juste au-dessus des 6 500 points. C’est ainsi que l’indice clôture un premier semestre remarquable (+19,5 % dividendes réinvestis), inégalé depuis 1998 ! La plupart des autres indices européens enregistrent des performances tout aussi spectaculaires.

Nous y sommes

Le second semestre démarre. Les catalyseurs haussiers à l’origine des performances observées depuis le creux de mars 2020 sont bien identifiés : d’abord les interventionnismes monétaires et budgétaires, puis les campagnes de vaccination et enfin la réouverture des économies. Pour le second semestre, les rendez-vous seront nombreux, à commencer par les résultats du deuxième trimestre 2021 publiés dans les prochaines semaines. En août, le symposium de Jackson Hole sur les sujets de politique monétaire retiendra toute l’attention. Enfin, en septembre, le calendrier politique en Europe braquera les regards sur les élections en Allemagne. Avec une inconnue en toile de fond : l’évolution de la situation sanitaire.

Zéro inquiétude ?

Pour le reste de l’année, l’inflation sera également un sujet de fond, certes moins inquiétant en Europe qu’aux Etats-Unis. Il suffit de jeter un œil à la situation à ce jour : l’inflation atteint 5 % outre-Atlantique tandis qu’elle reste en-dessous de 2 % en zone euro. Ce différentiel s’explique en grande partie par l’ampleur des relances mises en place dans chacune des zones. En phase de reprise, il y a aussi un écart dans la progression des salaires et la demande (de consommation) qui soutiennent davantage l’inflation américaine qu’européenne.

L’anniversaire du jour

Le Parti communiste chinois (PCC) célèbre ses 100 ans. A ce jour, il revendique quelque 95 millions de membres. Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, la Chine est montée en puissance à l’international et fait de plus en plus « peur ». Résultat, ses relations avec les régimes occidentaux n’ont fait que se dégrader en près de dix ans et les tensions ne sont pas près de s’apaiser. Sur le territoire national, « tout doit être placé sous la direction du Parti » (Xi Jinping). En 2018, il modifie la Constitution de façon à conserver le pouvoir à vie dans le cadre de réélections successives. Ce qui semble déjà acté l’an prochain.

Dans le reste de l’actualité

Lazard devient le numéro un du M&A en France.

Altarea rachète Primonial.

Renault vise 90 % de modèles électriques en 2030.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

09h50 : indice PMI manufacturier (France)

09h55 : indice PMI manufacturier (Allemagne)

10h00 : indice PMI manufacturier (zone euro)

10h30 : indice PMI manufacturier (Royaume-Uni)

11h00 : taux de chômage (zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI manufacturier (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !