Breakfast News | 23 septembre 2021

Ce que nous dit la Fed

Comme attendu, la Réserve fédérale américaine n’a pas encore annoncé de réduction graduelle de ses rachats de dettes, en raison de la légère modération de l’inflation et du ralentissement des créations d’emplois en août. Toutefois, elle affirme que c’est pour « bientôt », probablement en novembre ou en décembre. Les esprits (des investisseurs) s’y préparent ardemment, raison pour laquelle aucun remous particulier n’est venu perturber la séance boursière américaine d’hier.

Progressivité

Tel est le maître mot qui définit les discours et actions successifs de la Fed, comme d’ailleurs de la plupart des autres grandes banques centrales dans le monde. La Fed prépare son tapering (resserrement monétaire) depuis des mois. Le jour où elle commencera effectivement à réduire son programme de rachats d’actifs, elle le fera dans la douceur et à la condition que d’autres relais de « croissance » prennent le pas sur le relais monétaire. L’étape d’après sera une première remontée des taux directeurs.

Le faux problème

Dans le courant d’octobre, le Congrès américain devra se prononcer sur le relèvement du plafond de la dette fédérale (publique) sous peine de défaut de paiement du pays. Certains observateurs s’en inquiètent. Cela fait pourtant moult fois depuis les années 60 que le plafond est relevé. Comme si aujourd’hui, il fallait craindre que Démocrates et Républicains ne s’entendent pas et « fassent couler » l’Amérique…

Reculer pour mieux sauter

Evergrande, le géant de l’immobilier chinois qui souffle un vent de panique sur les marchés, a trouvé un accord avec ses créanciers chinois qui lui permet de repousser quelque peu la date d’un éventuel défaut de paiement et donc d’une faillite. Cependant, il lui faudra très bientôt négocier avec ses créanciers internationaux. Evergrande n’est donc pas au bout de ses peines et certains y perdront certainement leur culotte !

Dans le reste de l’actualité

Espace : une cavité géante a été découverte dans la Voie lactée.

L’AMF vient de donner son feu vert à l’introduction en Bourse de Icade Santé.

Pékin veut cesser de financer le charbon hors de Chine.

Calendrier macro-économique

09h15 : indices PMI manufacturier, des services et composite (France)

09h30 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Allemagne)

10h00 : bulletin économique de la BCE (Zone euro)

10h00 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Zone euro)

10h30 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Royaume-Uni)

13h00 : décision de la BoE sur les taux d’intérêt (Royaume-Uni)

13h00 : Minutes de la réunion du MPC (Royaume-Uni)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

15h45 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser