Takera Ogihara, stratège en chef
AMO

Des actions japonaises manifestement à la traîne. Est-il temps de jouer le rattrapage ?| 8 juin 2021 |Investissements & Marchés

Des actions japonaises manifestement à la traîne. Est-il temps de jouer le rattrapage ?

Depuis avril, les cours des actions japonaises, américaines et européennes ont été quelque peu léthargiques, notamment en ce qui concerne les actions japonaises.
Il sera intéressant de voir si une augmentation significative de l’inflation aux États-Unis conduira la Fed à avancer le calendrier de son changement de politique monétaire et à augmenter encore les taux d’intérêt, mais la Fed semble considérer l’inflation actuelle comme temporaire.
Aux Etats-Unis et en Europe, où les vaccinations Covid 19 ont progressé, la confiance des entreprises s’est nettement améliorée et l’activité économique devrait se normaliser. Nous nous attendons à ce que les cours des actions japonaises rattrapent leurs homologues américains, alors que le rythme du déploiement de la vaccination au Japon s’accélère.

« Depuis avril, les cours des actions japonaises, américaines et européennes ont été quelque peu léthargiques, notamment en ce qui concerne les actions japonaises. »

Les cours des actions au Japon, aux États-Unis et en Europe se sont redressés depuis l’année dernière, ont culminé en mars et avril et, depuis, sont léthargiques. Les actions japonaises en particulier ont pris du retard par rapport à leurs pairs, après avoir atteint des sommets le 19 mars, et avant de chuter fortement, avec les actions américaines, à la fin de la période estivale de la Golden Week, début mai. Une des raisons de la piètre performance des actions japonaises et américaines est le renforcement des perspectives d’inflation aux États-Unis. Les craintes de voir la Réserve fédérale accélérer le calendrier d’un changement de politique monétaire, et les taux d’intérêt encore augmenter, ont tenu le haut du pavé. Cependant, les rendements des obligations du Trésor américain à 10 ans sont restés inférieurs au niveau atteint le 19 mars, soit 1,72 %, et la Fed maintient son opinion selon laquelle la hausse de l’inflation due à la pandémie de Covid 19 est temporaire (chart 1).

« Le retard dans le déploiement de la vaccination Covid-19 est la principale raison de la lenteur de la reprise du marché boursier japonais. »

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles les actions japonaises n’ont pas suivi le rythme de leurs homologues. La hausse des anticipations d’inflation aux États-Unis est considérée comme étant un facteur à l’origine de la récente stagnation des prix des actions dans de nombreux pays. Cependant, les cours des actions ont commencé à stagner après que les rendements des obligations du Trésor américain à 10 ans ont atteint un pic en mars, et la sous-performance des actions japonaises a également commencé à peu près au même moment. Les marchés boursiers pourraient être davantage préoccupés par l’effet de la hausse des coûts due à l’inflation sur les bénéfices.

Aux Etats-Unis, où les vaccinations Covid 19 progressent, l’économie a complètement rouvert et, en Europe, une réouverture progressive est en vue. L’amélioration de la confiance des entreprises depuis février est liée aux progrès dans le déploiement de la vaccination, alors qu’au Japon, où la vaccination a été retardée, la confiance des entreprises a été plus lente à s’améliorer, en particulier dans le secteur des services, et cela se reflète dans la différence de rendement du prix des actions (chart 2).

« Les bénéfices des entreprises japonaises s’améliorent, mais sont en retard par rapport à ceux de leurs homologues européennes et américaines en termes de calendrier et de niveau de reprise. »

En termes de performance des entreprises, les bénéfices des entreprises japonaises s’améliorent, mais à un rythme plus lent que ceux de leurs homologues européennes et américaines, ce qui est susceptible d’avoir pesé sur les cours boursiers (chart 3).

Les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, qui doivent commencer le 23 juillet, sont une autre source d’incertitude propre au Japon. La chute de la cote de popularité du Premier ministre Suga et de son cabinet, principalement en raison de la mauvaise gestion de la pandémie, alimente également l’incertitude politique au Japon.
Selon les données compilées par le Nikkei, les entreprises japonaises ont enregistré une baisse de leurs ventes de 7 % et une augmentation des bénéfices nets de 26 % pour l’exercice clos en mars 2021. Il s’agit de la première augmentation du bénéfice net depuis les trois dernières années. Cela signifie que les bénéfices des entreprises sont revenus à environ 80 % de leur niveau d’avant la pandémie clos en mars 2019. Cependant, le tableau reste mitigé après l’analyse approfondie d’un article de SoftBank Groupe enregistrant les bénéfices nets les plus élevés jamais réalisés par une entreprise japonaise, alors que de nombreuses entreprises du secteur des transports aériens et terrestres, durement touchés par la pandémie, ont enregistré les pertes les plus importantes de leur histoire. Le nombre d’entreprises dans le rouge représentait environ 17 % du total, la plus forte proportion en 11 ans.
Pour l’exercice clôturant en mars 2022, les entreprises s’orientent vers une augmentation de 30 % du bénéfice net au total. Alors que les entreprises japonaises sont généralement prudentes dans leurs prévisions de bénéfices en début d’année, le retour des bénéfices reste incertain, notamment dans les secteurs fortement touchés par la pandémie.
Une comparaison de l’amélioration des gains entre les entreprises japonaises, américaines et allemandes du chart 3 montrent que les entreprises américaines et allemandes ont atteint un creux vers le mois de mai l’année dernière, tandis que les entreprises japonaises ont encore chuté avant de toucher le fond. De plus, les prévisions de bénéfices des entreprises américaines et allemandes ont encore augmenté depuis le début de l’année 2021, dépassant le niveau fin décembre 2019, alors que ceux des entreprises japonaises sont toujours à la traîne.

« Les conditions préalables nécessaires pour un rattrapage. »

Nous pensons que le retard dans le déploiement de la vaccination est la principale raison pour laquelle le marché boursier japonais est à la traîne par rapport à ses pairs. Selon Our World in Data, le nombre de vaccinations pour 100 habitants au Japon, au 25 mai, était de 5,6 contre 49,2 aux États-Unis et 40,7 en Allemagne. Le nombre de vaccinations au Japon a légèrement augmenté depuis la mi-mai et le rythme de vaccination devrait s’accélérer avec l’ouverture de grands sites de vaccination. Il faudra encore beaucoup de temps pour vacciner 70 % de la population et réaliser une immunité collective. Cependant, avant même que la société n’atteigne l’immunité collective, les attentes en matière de réouverture économique sont susceptibles d’augmenter à mesure que le déploiement de la vaccination progresse jusqu’à un certain niveau.
L’amélioration des bénéfices des entreprises aux États-Unis et en Europe s’est accélérée depuis début 2021. Les révisions à la hausse des prévisions de bénéfices ont dépassé les révisions à la baisse au Japon, mais le nombre de révisions à la hausse reste inférieur à celui des pairs mondiaux aux États-Unis et en Europe (chart 4). Aux États-Unis et en Allemagne, les secteurs de l’industrie et des services devraient se redresser, tandis qu’au Japon l’impact de la pandémie de Covid 19 rend toujours difficile la prévision des bénéfices dans certains secteurs. Tout en tenant compte de la situation à venir des infections Covid 19, les attentes en matière de réouverture économique sont susceptibles d’augmenter à mesure que les vaccinations progressent, et l’écart entre le Japon, les États-Unis et l’Europe pourrait se réduire à mesure que les prévisions de bénéfices prudentes seront revues à la hausse.

Il n’appartient pas au gouvernement japonais de décider d’accueillir, ou pas, les Jeux Olympiques et Paralympiques en juillet. Cependant, les implications politiques sont immenses. Avec une cote de popularité du Premier ministre Suga sur le déclin, le paysage politique au Japon restera incertain jusqu’aux prochaines élections de la Chambre des représentants au début de l’automne. Il faudra peut-être un certain temps avant que les actions japonaises ne rattrapent leur retard, mais nous nous attendons à ce que la confiance et les perspectives de bénéfices des entreprises s’améliorent, au fur et à mesure de la progression des vaccinations. Nous pensons que les conditions préalables au rattrapage des actions japonaises par les leaders mondiaux sont pratiquement réunies.

S’abonner à nos actualités

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser