Breakfast News | 10 mai 2021

La rallonge

Par décret d’avance, l’exécutif français va rajouter une enveloppe de 7,2 milliards d’euros de crédits aux dispositifs d’aides aux entreprises. La grande majorité de ces fonds (6,7) abondera le fonds de solidarité. Ce dernier, initialement doté d’une allocation de 19 milliards d’euros en 2021, fond comme neige au soleil… Les 500 millions d’euros restants permettront de poursuivre le financement de l’activité partielle.

Consommation chinoise

La demande intérieure chinoise reste le maillon faible de la reprise économique du pays. En particulier, les récents attroupements de touristes chinois sur la Muraille de Chine ne sont pas à la hauteur du retour attendu de la composante « voyages » de la consommation, toujours inférieure de 6 % au niveau d’avant-crise. Plus globalement, bien que sortis de la crise depuis « longtemps », les Chinois demeurent en position attentiste en conservant un taux d’épargne largement supérieur à la moyenne d’avant-crise. Il faut dire que la hausse du chômage et les baisses de salaires n’ont pas permis de restaurer totalement leur pouvoir d’achat. Et les coupons distribués à la population, avec la multiplication des offres commerciales, restent des stimuli insuffisants pour relancer la consommation.

L’âge du cuivre

Vendredi, le prix de la tonne de cuivre a atteint un record à 10 400 dollars. Depuis le début de l’année, le prix s’est ainsi envolé de 30 %. Comme pour la plupart des matières premières, la reprise économique fait partie des principaux catalyseurs. Ainsi, le retour de l’offre peine à suivre le très fort retour de la demande. La transition énergétique est un autre catalyseur propre à certaines matières premières comme le cuivre. Ce dernier compte parmi ces métaux qui remplacent des énergies fossiles. Par exemple, une voiture électrique consomme deux fois plus de cuivre qu’une voiture thermique.

Réguler

Devant le Congrès américain, Gary Gensler, le nouveau patron de la Securities and Exchange Commission (SEC), a dressé le tableau de ses futurs travaux de régulation financière. Le manque de transparence de la part des hedge funds sur leurs positions de vente à découvert est cité. Il fait allusion aux affaires récentes GameStop et Archegos Capital Management. Dans le même temps, pour enrayer la gamification de la Bourse, il entend mieux encadrer les négociations sur les applications de trading de type Robinhood, utilisées par les boursicoteurs américains. A cela s’ajoutent des conflits d’intérêt apparents générés par la domination de quelques teneurs de marché tels que Citadel Securities, justement impliqué dans l’affaire GameStop. Enfin, un volet sur la régulation des crypto-monnaies est à l’étude.

Dans le reste de l’actualité

Colonial Pipeline, l’exploitant du plus grand oléoduc des Etats-Unis, a été victime d’une cyberattaque.

Ikea prévoit de livrer Paris par la Seine.

« La crise sanitaire a resserré les liens dans les entreprises » (Les Echos).

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser