Steven Groslin
ASG Capital

Le Point des gérants | 3 juillet 2020 | Editorial

In Powell We Trust

A quelques mois de l’élection présidentielle américaine, les signes d’instabilité dans le pays se multiplient.

Avant même son élection, la légitimité de son président, M. Trump, avait été fortement contestée par certains médias, ses adversaires politiques et une partie de la population. Malheureusement pour lui, au fur et à mesure que l’on approche de la fin de son mandat, cette opposition risque de redoubler de virulence dans l’espoir de faire pencher la balance vers un changement d’administration en faveur du Parti Démocrate. A la veille de novembre, cette campagne pourrait se révéler, dans une ambiance survoltée, comme une des plus violentes de l’histoire du pays.

A cette situation démocratique assez particulière s’ajoute une contestation internationale de l’hégémonie financière des Etats-Unis. Lors de la mandature de M. Obama, le Dollar US (et son système de paiement) avait été utilisé comme une arme par les Américains à l’encontre de leurs adversaires, voire même de leurs alliés. Depuis, son statut de monnaie de réserve mondiale est de plus en plus remis en cause par des Etats étrangers et certains d’entre eux pourraient profiter de ce moment de faiblesse pour accentuer le désordre social américain.

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, les Etats-Unis ont été le référent de nombreuses démocraties du monde occidental. Par conséquent, des scènes d’agitation venant d’outre-Atlantique autour de l’élection présidentielle américaine auront une résonance inévitable au-delà de leurs frontières. En particulier, elles pourraient trouver un fort écho en Europe, notamment auprès de nations éprouvées par des années d’austérité, désabusées de leur classe politique ou meurtries par la crise sanitaire. Ainsi, des parties de l’Union Européenne pourraient s’agiter socialement en même temps que leur grand frère américain. Tout ceci avec, en toile de fond, une situation sanitaire qui n’est toujours pas maîtrisée.

Dans un tel environnement, la Réserve fédérale, représentée par son président Jérôme Powell, a et aura du pain sur la planche. Depuis mars 2020, cette banque centrale a réussi, à coup de trilliards, à stabiliser les marchés financiers. Cependant, elle devra faire beaucoup plus au regard du vide politique qui se profile dans les mois à venir. Elle devra apporter un soutien économique très direct pour éviter une cascade de faillites, des entreprises privées aux caisses de retraites en passant par des municipalités. Enfin, elle sera tenue de surveiller l’afflux de capitaux étrangers en quête de refuge dans la monnaie de réserve du monde, le Dollar US, si la fièvre sociale venait à contaminer fortement d’autres parties du globe.

Inévitablement, la politique de la Fed passera par le recours à sa fameuse planche à billets pour protéger, en priorité, le cœur du réacteur, à savoir les marchés financiers. Si des désordres de toutes natures se manifestent et s’amplifient, la planche à billets risque d’être de nouveau fortement sollicitée.

Certains grands argentiers du monde, ayant déjà remarqué cette réaction à maintes reprises par le passé, considèrent que la Fed s’est enfermée dans une seule et même réponse monétaire depuis des années. Si leur gourou salutaire est notre cher M. Powell, à l’approche de novembre, il pourrait bien être le seul..

S’abonner à nos actualités

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser