Breakfast News | 23 juin 2020

Buy Black

En réponse à l’événement tragique du 25 mai dernier et aux émeutes qui l’ont suivi aux Etats-Unis, un appel à « acheter noir » (entreprises engagées en faveur de la cause noire ou détenues par une personne noire) a été lancé. Le mouvement marche du tonnerre, même en Bourse ! La Carver Bank, se revendiquant la plus importante banque cotée détenue par des Afro-Américains, s’envolait de 516 % sur le Nasdaq la semaine dernière. Sur la même période, l’entreprise de média Urban One a vu son cours exploser de 1 873 %. Sa patronne est la première femme afro-américaine à diriger une société cotée en Bourse.

Les QE émergents

Comme leurs homologues des pays développés, les banques centrales des pays émergents se sont mises à soutenir leur marché obligataire intérieur. Elles sont une dizaine aujourd’hui dont font partie le Mexique, la Thaïlande ou encore la Colombie. Lors de la crise de 2008, elles étaient bien moins nombreuses : seuls la Corée du Sud et Israël (qui n’est plus un pays émergent aujourd’hui) avaient lancé un quantitative easing (QE). A ce jour, de tels programmes visent des objectifs un peu différents. Une banque centrale d’un pays développé tente de contrôler l’inflation (et indirectement l’emploi et la croissance) tandis que celle d’un pays émergent tente de contenir la fuite des capitaux étrangers (et raviver la confiance).

Accord en or pour Technicolor ?

Rien que la rime valait le coup… L’échéance d’un prêt-relais de 110 millions d’euros le 31 juillet prochain ravivait les craintes de cessation de paiements pour Technicolor, le spécialiste français de l’image, déjà lourdement endetté. Un nouvel accord négocié avec ses créanciers va lui permettre d’obtenir 420 millions d’euros d’argent frais (dont 20 de Bpifrance). La contrepartie est que le groupe a dû accepter la conversion d’une partie de sa dette en capital, à hauteur de 660 millions d’euros. Le vote en AGE est prévu le 20 juillet prochain.

Ça sent le sapin

Après trois séances assassines (-62 %, -34 % et -47 %), l’allemand Wirecard ne vaut plus que 1,87 milliards d’euros (capitalisation boursière). Pour rappel, l’objet principal de cette chute spectaculaire est un trou de trésorerie de 1,9 milliard d’euros. Moody’s a suspendu sa note de crédit. EY, son commissaire aux comptes depuis 2011, fait l’objet d’une enquête approfondie. Et ses clients se désolidarisent massivement.

Dans le reste de l’actualité

Enfin : Disneyland Paris rouvrira le 15 juillet prochain.

Celio, le leader en France du prêt-à-porter, vient d’être placé en procédure de sauvegarde.

Calendrier macro-économique

09h15 : indices PMI manufacturier, des services et composite (France)

09h30 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI manufacturier, des services et composite (zone euro)

10h30 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Royaume-Uni)

15h45 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Etats-Unis)

16h00 : ventes de logements (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser