Breakfast News | 22 avril 2020

Faute de stockage…

Hier expiraient les contrats Future (à terme) sur le pétrole brut américain (WTI) livrable en mai. En arrivant à leur échéance, ces contrats se dénouent : les acheteurs paient en cash les vendeurs contre livraison des barils. Actuellement, presque aucun vendeur n’a de quoi stocker les barils (au moins temporairement). Depuis des semaines, les stocks s’accumulent dans les entrepôts et sur les tankers, faute d’acheteurs dû au gel des secteurs du transport et de l’industrie notamment. A cela s’ajoutent, d’une part, l’abondance de la production saoudienne, et d’autre part, le débouclage de positions acheteuses spéculatives jouant le rebond du pétrole, qui ont accru le déséquilibre entre l’offre et la demande.

Le beurre et l’argent du beurre ?

Si vous aviez un garage vide, vous auriez pu faire une affaire ! Le cours de ces contrats Future – le prix du baril sur cette échéance imminente – est passé en territoire négatif ! Le prix a plongé jusqu’à -40 dollars lundi. Cela veut dire que, après dénouement des contrats, l’acheteur va prendre possession d’un baril en empochant un chèque de 40 dollars ! Un moindre mal pour le vendeur qui économise ainsi l’argent nécessaire à l’augmentation de ses capacités de stockage. Bien sûr, en ce qui concerne les contrats de même nature mais à échéance plus lointaine, le cours suit la tendance baissière, atteignant de nouveaux planchers ce matin.

Quelques résultats

Evoquée ces dernières semaines, la saison des publications des résultats trimestriels devrait apporter plus de visibilité sur la capacité des entreprises à « faire face ». Hier, Peugeot a rassuré sur sa trésorerie disponible malgré une baisse de 15,6 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2020. Le groupe s’attend à un recul de 25 % du secteur en Europe. Hier, Peugeot était ainsi la seule valeur du CAC 40 à clôturer dans le vert (+0,26 %). Autre grand groupe qui publiait hier : Danone qui a présenté un chiffre d’affaires en augmentation de 1,7 % au premier trimestre, boosté par la hausse de la consommation à domicile et sous l’effet du stockage observé en Europe. Pour le reste de l’année, Danone a toutefois préféré retirer ses prévisions de (dé)croissance : le brouillard reste épais. Le titre en Bourse ne perdait que -2,7 % contre un CAC 40 à -3,77 %.

L’Italie fait le plein

Hier, le Trésor italien, premier emprunteur de la zone euro, a levé avec grand succès 16 milliards d’euros. Le carnet d’ordres (la demande) a même atteint les 100 milliards d’euros. Les investisseurs ont en tête que, dans la nouvelle version de son programme d’achats d’actifs, la BCE sera plus significativement acheteuse de dettes italiennes. Méfiance toutefois, car c’est le pays qui cristallise les inquiétudes au niveau de la zone euro. L’écart entre les taux d’emprunts d’Etat italiens et ceux d’emprunts d’Etat allemands (les plus sûrs de la zone euro) a augmenté ces derniers jours, atteignant presque la situation de mi-mars (2,8 % d’écart sur l’échéance 10 ans). Sous-entendu l’écart de risque a augmenté !

Dans le reste de l’actualité

Trump compte « suspendre temporairement » l’immigration légale afin de « protéger les emplois des citoyens. »

Calendrier macro-économique

08h00 : indice des prix à la consommation (Royaume-Uni)

08h00 : prix à la production (Royaume-Uni)

08h45 : climat des affaires (France)

16h00 : confiance des consommateurs (zone euro)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser