Steven Groslin
ASG Capital

Le Point des gérants | 20 avril 2020 | Editorial

Un choc historique

La décision, à travers le monde, de suspendre l’activité économique pour cause sanitaire a été un électrochoc pour le monde obligataire.

Par ce confinement, le désordre causé au sein de ce marché de gré à gré a engendré sa quasi fermeture. Le financement d’entreprises à travers de nouvelles obligations a été suspendu pendant de nombreuses semaines. Sur son marché secondaire, les gérants de stratégies obligataires s’appuyant sur du levier ou sans gestion active (tel que les ETFs) se sont mis à vendre leurs actifs sans aucune discrimination et à n’importe quel prix. Ces véhicules d’investissement, opérant dans cet environnement dysfonctionnel, ont provoqué l’effondrement de leurs cours en peu de temps. A cela s’est ajoutée, à travers le monde, une demande fulgurante de liquidités en US Dollar (USD) et de bons du trésor américain aux dépens d’autres actifs financiers.

Dans un premier temps, la Banque centrale américaine (Fed) n’a pas pris la pleine mesure du stress qui ébranlait toute la planète finance. Ce n’est que dans un deuxième temps, par des interventions historiques d’injections massives de liquidité, que la situation s’est stabilisée au sein du marché obligataire, enfin. Depuis, la Fed persiste et signe en affichant sa volonté d’apporter un soutien illimité, parfois en dehors du mandat qu’elle a reçu lors de sa création en 1913.

Ce que nous savons et ce que nous ne savons pas

Nous savons que les grandes Banques centrales mondiales ont pris conscience du désordre lié à ce shutdown d’un système économique très financiarisé. De plus, elles sont intervenues pour apporter une liquidité massive afin d’assurer la pérennité et le fonctionnement de ce système dont elles ont la charge de supervision. Par ailleurs, les gouvernements des grands pays concernés savent qu’ils doivent aussi apporter une réponse. Ils ont promis un soutien économique de taille pour faire face à la destruction de valeur engendrée par leur choix politique de confiner leurs populations.

A ce jour, la situation économique reste floue quant à la levée de cette période de confinement qui nous touche tous. Nous n’avons toujours pas de visibilité sur l’étendue des dégâts économiques du confinement, aussi bien sur les secteurs touchés que sur les conséquences dans le temps. De plus, nous ne pouvons pas estimer pleinement l’impact des réponses apportées par les différents gouvernements et banquiers centraux.

Avantage au  USD et aux émetteurs américains

Cette crise de mars 2020 a confirmé le statut de valeur refuge du USD. Avec un avenir qui reste très incertain, le USD est la devise que le monde investisseur recherchera en priorité dès lors qu’une prochaine crise d’ordre économique, politique ou sociale éclatera.

A travers ses interventions, la Fed a clairement affiché son intention de secourir massivement son propre marché financier. Les obligations en USD de toute nature se trouvent ainsi portées par ce soutien de taille. Dans les faits et pour des raisons politiques, il est très probable que ces interventions seront orientées en priorité vers les grandes entreprises américaines. Après tout, ce sont elles qui porteront la reprise d’activité économique escomptée dans le pays.

S’abonner à nos actualités

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser