Nathan Hirtzig

Edito | 16 avril 2020 | Editorial

Edito – Les anticipations du marché

Nous vivons un bouleversement inédit des mécanismes du système financier.

Dans ce difficile contexte, au vu des chutes vertigineuses enregistrées, « investir » devient le maître mot des conseillers optimismes. En effet, les cours, très bas, laissent présager des perspectives intéressantes à terme. Depuis le point le plus bas, les marchés semblent abonder dans ce sens avec une hausse rassurante et de bon augure qui avoisine déjà les 20 %. De leur côté, les pessimistes rétorqueront que nous ne sommes pas au bout de nos surprises et que la prudence doit rester de mise. Alors, quelle décision prendre face à cette épineuse alternative ?

Dans une volonté vaine de rassembler des éléments suffisamment tangibles pour étayer leur avis et justifier leurs décisions, les optimistes argumentent que le marché a anticipé la crise. Ils suggèrent que l’effondrement de la totalité des classes d’actifs est si violent qu’il englobe nécessairement la totalité des effets négatifs de la crise sanitaire dans les mois à venir. Il est évident que si les marchés poursuivent tranquillement leur hausse entamée, en réalisant un beau rebond, ils auront raison et nous pourrons alors parler d’anticipation.

Seulement voilà, nous sommes en plein milieu de la crise sanitaire. Le confinement vient d’être prolongé, et les entreprises, d’ores-et-déjà en difficulté, devraient le rester pendant de longs mois. Si le marché a vraiment prévu toutes les conséquences que cette crise va engendrer, c’est formidable : alors ayons foi en la capacité d’anticipation du marché pour que celui-ci poursuive sa hausse, dopé par cet élan de confiance ! Ce raisonnement par l’absurde montre bien que la notion d’anticipation par le marché est vide et s’auto-justifie. Par conséquent, est-ce bien raisonnable d’avancer cette assertion ? Sur quelle création de valeur s’appuierait un rebond fort et rapide ? A moins qu’une innovation ou qu’un élément extérieur ne viennent compenser le formidable impact de la pandémie sur l’économie, un rebond rapide serait la preuve que le marché a tout simplement cédé à la panique, sans anticiper quoi que ce soit.

Par ailleurs, il est difficile de défendre la capacité d’anticipation d’un marché qui s’effondre d’un coup, à la dernière minute ; rappelons que Bill Gates évoquait, dès 2015, l’irruption d’une pandémie à laquelle l’humanité, avec son système économique mondialisé, n’était pas préparée. Si tant est qu’il soit judicieux de personnifier le marché en lui prêtant des attributs humains, il semble que cette crise le montre plus enclin à s’émouvoir qu’à prévoir.

Maintenant, il est un fait important dont chaque investisseur doit avoir conscience : c’est certainement la première fois qu’il existe aussi peu d’éléments permettant de se forger une opinion et, a fortiori, de deviner les opportunités qu’offre ce marché qui a tant souffert. Pour autant, la situation n’est pas si critique, car le véritable investisseur dispose toujours de deux armes fondamentales : le courage et la confiance. Plus que jamais, investir c’est choisir ! Concrètement, cela revient à accompagner les entreprises, notamment celles que l’on estime être les fleurons de notre système économique et qui le resteront malgré les circonstances. Il faut donc investir, non pas parce que la crise sera bientôt derrière nous, mais parce que nous avons tous un rôle à jouer et que le plus tôt sera le mieux !

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser