Le Point des gérants | 27 février 2020 | Editorial

Investir à l’ère du Coronavirus

Les marchés boursiers ont chuté cette semaine, les investisseurs redoutant de plus en plus une propagation du virus COVID-19 et ses répercussions sur l’économie mondiale.

Certains membres de l’équipe de gestion des investissements d’AGF nous livrent leurs impressions, au vu de la volatilité croissante avec laquelle les investisseurs doivent composer.

Mike Archibald, AGF vice-président et gestionnaire de portefeuille, Placements AGF Inc.

Les marchés des actions ont enregistré une vive correction, principalement en raison de l’envolée du nombre de cas de coronavirus recensés en dehors de Chine. La mise en quarantaine de plusieurs zones en Corée du Sud et en Italie a ébranlé la confiance des investisseurs et, parmi les principaux indicateurs aux États-Unis, certains suggèrent que le virus pourrait avoir des retombées importantes sur les perspectives à court terme. Comme souvent lorsque les marchés traînent en longueur, toutes les excuses sont utiles pour encaisser des profits. Cette fois-ci, il s’agit donc du coronavirus. Les actifs et secteurs cycliques particulièrement vulnérables aux prévisions d’une baisse de croissance sont ceux qui ont le plus souffert, cette semaine. Toutefois, nous avons aussi observé une accélération des dégagements au profit de la liquidité, ce qui a également nui aux secteurs défensifs comme les Fonds de Placements Immobiliers, les services aux collectivités et l’or.

Tony Genua, vice-président principal et gestionnaire de portefeuille, Placements AGF Inc.

Même si les marchés boursiers se sont en grande partie remis des épidémies précédentes, il est difficile de prévoir dans quelle mesure ils repartiront à la hausse ni dans combien de temps. Selon la rapidité et l’ampleur de la propagation du virus, nous assisterons – ou non – à un « cygne noir » capable de mettre fin à la croissance économique résiliente observée au cours du cycle actuel. Quoi qu’il en soit, des interruptions de la chaîne de production semblent inévitables au cours des prochaines semaines. Nous surveillons également la réaction du public : la peur de la maladie pourrait entraver l’activité, mais aussi nuire à la demande sur les marchés finaux et miner la confiance des consommateurs. Parallèlement, les actions liées à certains thèmes comme les services de vidéoconférence, de diffusion continue, de jeux vidéo et de soins médicaux numériques ont, en comparaison, mieux performé durant cette période de faiblesse.

John Christofilos, vice-président principal et chef du bureau des négociations, Placements AGF Inc.

Qu’il s’agisse de l’influence du coronavirus ou de la popularité grandissante de Bernie Sanders dans la course à la direction du parti démocrate américain, la volatilité est bel et bien présente. Cela vaut autant pour les titres individuels que pour le marché dans son ensemble, et les fluctuations observées cette année se répèteront vraisemblablement jusqu’après la tenue de l’élection présidentielle aux États-Unis. Nous surveillons étroitement plusieurs indicateurs, à l’affût de signes de stabilité, y compris le taux de rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans, lequel a chuté radicalement et devra remonter avant que les marchés ne puissent se remettre. Nous avons également les yeux rivés sur les valeurs refuges comme l’or, ainsi que sur l’indice de volatilité VIX. À ce jour, nous n’avons pas encore constaté de pics de volatilité qui annoncent habituellement que le cours des actions a atteint un point de capitulation.

David Stonehouse, vice-président principal et chef des investissements nord-américains et spécialisés, Placements AGF Inc.

Les obligations d’État, y compris les bons du Trésor américain, sont des valeurs refuges par excellence et profitent de l’actuelle aversion au risque. Si l’épidémie venait à faiblir, la correction des marchés boursiers ne serait que passagère et la reprise des marchés obligataires ne se maintiendrait vraisemblablement pas. En revanche, si l’épidémie s’inscrivait dans la durée et entraînait un déclin prolongé, les taux de rendement baisseraient. Au-delà de l’incidence évidente que cela aurait sur les dépenses des consommateurs, une telle situation pourrait être préoccupante en raison des perturbations sur la chaîne d’approvisionnement, car celles-ci pourraient prendre plus de temps avant de se résorber. Néanmoins, en cas de faiblesse économique suffisamment marquée, la Réserve fédérale américaine pourrait bien emboîter le pas à la Banque de Chine en favorisant davantage la relance, et ainsi enrayer la possibilité d’une baisse plus grave.

Mark Stacey, vice-président principal, cochef des investissements, Investissement quantitatif AGFiQ, chef de la gestion des portefeuilles, Placements AGF Inc.

La semaine dernière, les marchés boursiers atteignaient des sommets. Cette semaine, ils vacillent : l’indice S&P a perdu jusqu’à 2 000 milliards $US en valeur, alors que le coronavirus continue de se propager en dehors de Chine et que les craintes d’une véritable pandémie se multiplient. Même si les actions ont subi des dégagements intensifs, les obligations d’États et nombre de stratégies d’investissement alternatif liquide ont suivi une trajectoire inverse, ces derniers jours. Voilà qui rappelle tout l’intérêt de détenir un portefeuille bien diversifié. En répartissant une partie de leurs placements dans des catégories d’actif à corrélation faible ou négative, les investisseurs sont davantage en mesure de limiter les pertes lors d’une correction du marché. Ils devraient être ainsi récompensés par une volatilité réduite au sein de leurs portefeuilles, et pourraient recouvrer plus rapidement toutes les pertes éventuellement enregistrées.

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général et sont fondés sur de l’information disponible au 27 février 2020. Ils ne devraient pas être considérés comme des conseils en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Nous invitons les investisseurs à consulter un professionnel des placements. Les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement les opinions d’AGF, de ses filiales et de toute autre société apparentée ou affiliée, et ne peuvent être associés à aucun fonds ni à aucune stratégie d’investissement. Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive d’AGF. Les filiales faisant partie d’AGF sont Placements AGF Inc., AGF Investments America Inc., AGF Investments LLC, AGF Asset Management (Asia) Limited et AGF International Advisors Company Limited. Le terme Placements AGF peut faire référence à une ou plusieurs des filiales directes ou indirectes d’AGF ou à toutes ces filiales conjointement. Ce terme est utilisé pour plus de commodité et ne décrit pas précisément les sociétés distinctes qui gèrent chacune leurs propres affaires. MC Le logo AGF est une marque de commerce de La Société de Gestion AGF Limitée et est utilisé aux termes de licences.

S’abonner à nos actualités

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser