Steven Groslin
ASG Capital

Le Point des gérants | 17 février 2020 | Editorial

Possibilité d’un Melt-Up des marchés d’actifs américains ?

Dans notre article publié en mars 2019 sur Boursorama, nous évoquions la possibilité d’un scénario de Melt-Up, à savoir une forte évolution à la hausse des prix d’actifs boursiers (actions et obligations) d’entreprises américaines de premier rang. A l’époque, cette éventualité paraissait peu probable au regard de la politique monétaire restrictive menée par la Réserve fédérale. En effet, cette institution poursuivait la réduction de son bilan en retirant la liquidité qu’elle avait apportée lors de ses programmes d’achats d’actifs 1, 2 et 3 (les Quantitative Easings).  A cette contrainte monétaire s’ajoutaient des hausses de taux d’intérêt pour éloigner davantage la perspective de ce Melt-Up. Mais depuis ce temps, la politique de la Fed a changé et, avec elle, les perspectives d’évolution des cours boursiers.

En faisant volte face en 2019 dans sa politique monétaire, la Fed orchestre une hausse spectaculaire des prix d’actifs américains. Ses trois réductions de taux, accompagnées d’injections massives de liquidités dans son marché du Repo et saupoudrées d’achats d’obligations souveraines, contribuent largement à rassurer la planète finance, bousculée un an plus tôt. De plus, de nombreux investisseurs, écartés par sa politique répressive entre 2016 et 2018, recommencent à acheter. Ainsi, l’appétence pour des actifs boursiers américains revient en force et le sentiment des intervenants que la Fed fera le nécessaire pour soutenir ses marchés se confirme.

A cela s’ajoute la bonne santé financière de grandes entreprises privées américaines. Avec des poches désormais bien pleines, ces dernières contribuent à la hausse des cours boursiers à travers une distribution plus généreuse de dividendes ou le rachat de leurs propres actions, et parfois les deux. De plus, leurs trésoreries de guerre leur permettent de s’autofinancer sans devoir recourir nécessairement à l’emprunt. Par conséquent, les actifs obligataires d’entreprises de qualité se font aussi de plus en plus rares. Structurellement soutenus par l’entité elle-même, les actifs de ces sociétés se trouvent face à une demande croissante alors que l’offre se raréfie, ce qui constitue un cocktail parfait pour de plus amples hausses à venir.

Si la Fed et les grandes entreprises américaines rassurent, qu’en est-t-il de la situation de la dette souveraine du pays ? Les déficits successifs des différents locataires de la Maison Blanche ne font que se creuser, s’ajoutant chaque année au gisement de dettes colossal de la nation. Pourtant, ces obligations trouvent toujours preneurs. Pour certains, le manque de dettes souveraines ailleurs les pousse à prendre des bons du Trésor américain. La Banque centrale européenne contrôle à elle seule 40 % des obligations de cette nature dans l’Eurozone. Au Japon, la situation est encore pire. Pour d’autres, en mal d’un retour sur investissement positif, l’opportunité d’investir aux Etats-Unis sur des actifs en Dollar US, y compris la dette d’Etat, est une aubaine. Ainsi, les hausses des marchés américains se nourrissent aussi des flux de capitaux venant d’ailleurs.

Les hausses récentes des marchés américains reposent sur la politique monétaire de plus en plus accommodante de la Fed, la santé économique de ses champions et les flux de capitaux venant d’ailleurs. Maintenant, qu’en est-il d’un scénario de Melt-Up  ?

En tant que monnaie de réserve du monde, le Dollar US profite de l’avantage très particulier d’être la valeur refuge dans les situations d’incertitudes planétaires. De plus, seuls les marchés boursiers américains demeurent suffisamment profonds pour accueillir une grande partie de l’épargne internationale, contrairement aux marchés refuges comme l’Or ou le Franc Suisse qui restent bien trop petits. Face à une éventuelle adversité géopolitique, sanitaire, ou même financière, nous pourrions donc assister à un engouement pour des actifs américains en Dollar. Alors, l’hypothèse d’un Melt-Up pourrait bien se réaliser.

S’abonner à nos actualités

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser