Steven Groslin
ASG Capital

Le Point des gérants | 16 janvier 2020 | Editorial

More Money than Sense*

Cette expression sonne d’un autre temps, quand il était de bon ton d’être précautionneux concernant la gestion de ses deniers.

Aujourd’hui, cette citation pourrait s’appliquer aux comportements des grandes Banques centrales, non pas pour leur côté frugal qui n’est pas leur vocation première, mais pour le sens profond qui transpire derrière leurs injections de liquidités systématiques dans les circuits financiers.

Certes, leurs interventions ont fait baisser le loyer de l’argent. Certes, cette politique a stabilisé une situation chaotique caractérisée par les dysfonctionnements financiers 10 ans plus tôt. Cependant, ces apports de liquidité n’ont pas été sans conséquence, car ils ont affecté l’interaction naturelle, qui existait autrefois, entre intervenants privés de la planète finance.

Dans le monde obligataire par exemple, la surabondance de liquidité court après les obligations d’entreprises en bonne santé financière. De nombreux investisseurs se battent désormais comme des chiffonniers pour obtenir ces actifs.

Une liquidité abondante et artificielle

Il en va de même pour certains fonds car cette liquidité abondante et artificielle pollue leur capacité de déployer convenablement l’épargne qui leur est confiée. Ils se trouvent asphyxiés par un manque d’opportunités d’investissement. Leurs gérants s’aventurent alors sur des périmètres plus risqués, souvent avec un ticket d’entrée sans passeport de sortie.

Cette camisole de fonctionnement s’applique aussi aux Banques centrales elles-mêmes. Retirer progressivement leur apport suppose un possible retour de la volatilité qui avait tant perturbé les marchés financiers en 2008.

La Réserve fédérale des Etats-Unis a entamé une telle procédure de normalisation, et en a pris conscience à ces dépens fin 2018. En revanche, maintenir leurs politiques actuelles pourraient encourager des acteurs privés à prendre de plus en plus de risques pour chercher leur performance future.

En résumé, ces grandes Banques centrales se trouvent dans une impasse sans issue. Alors, elles font tourner encore et encore la planche à billets dans l’espoir qu’une solution plus convenable se présente à elles, ce qui nous fait dire qu’elles ont ‘more money than sense’.

Malheureusement, les interventions sans perspectives d’arrêt de la part de la banque centrale japonaise sont là pour démontrer combien il est plus difficile de fermer ce robinet de liquidité.

* Plus d’argent que de sagesse.

S’abonner à nos actualités

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser