Le Point des gérants | 20 novembre 2019 | Editorial

Quel potentiel de valorisation des marchés reste-t-il ?

Suite à la récente accélération à la hausse des marchés, le Price-to-Earnings (PE) à 12 mois du CAC 40 s’est établi à 16,1x contre une moyenne de 14,7x sur la période 2013-2019. 

Cette forte revalorisation des marchés résulte de la diminution progressive des risques politiques, géopolitiques et macroéconomiques.

La volonté d’obtenir un accord

Rappelons que, en août 2019, 90 % des économistes américains pensaient qu’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis n’interviendrait pas d’ici la fin de l’année 2019. Aujourd’hui, l’avancée des négociations et la signature prochaine de la phase 1 d’un accord montrent que le risque d’une guerre commerciale profonde s’éloigne de plus en plus. En outre, l’attitude de Donald Trump laisse transparaitre un attachement fort à l’évolution des marchés financiers et à la qualité de la macroéconomie. Ainsi, la semaine dernière, deux faits ont marqué cet attachement : tout d’abord, le report de la réflexion sur les droits de douane imposés à l’automobile européenne, puis son tweet du vendredi 15 novembre : « Stock Market up big. New and Historic Record. Job, jobs, jobs! »

Cette attitude a surpris beaucoup d’économistes car la guerre commerciale a été initiée par Donald Trump lui-même pour résoudre deux problèmes majeurs : le déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine et la protection de la propriété intellectuelle américaine. En effet, les autorités chinoises imposent des transferts technologiques à toutes les sociétés qui s’implantent sur le marché chinois. Or, tandis que le premier problème semble en partie résolu — la Chine va augmenter ses importations des Etats-Unis — le deuxième n’a même pas été évoqué lors des négociations.

Les économistes se demandent donc comment un accord peut être trouvé alors que la moitié du différend n’a pas été abordée dans les discussions. Ainsi, le Président américain semble davantage animé par la volonté d’obtenir un accord —et par son impact positif sur les marchés— que par la qualité de l’accord négocié.

Deux leviers de performance

Quel potentiel de revalorisation reste-il si la prime de risque macro-économique est désormais quasi-nulle ? Le rerating des indices a été le principal moteur de performance des marchés actions depuis le début de l’année. Compte tenu de la valorisation du CAC 40, le potentiel semble être limité. 

Ainsi, le premier levier de performance peut être une hausse des estimations du bénéfice par action (BPA) par les analystes, qui ferait mécaniquement baisser le PE à 12 mois du CAC 40. Le deuxième tient davantage au stock-picking : les valeurs de croissance et défensives ont nettement surperformé les valeurs cycliques et value sur 1 an glissant malgré les belles publications de ces dernières. Les secteurs concernés sont les majors pétrolières, les groupes pharmaceutiques, les bancaires et assurances.

S’abonner à nos actualités

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser