Steven Groslin
ASG Capital

Le Point des gérants | 2 mai 2019 | Editorial

Les taux d’intérêt négatifs, une arme de destruction massive

Alors que les taux d’intérêt d’actifs obligataires en Europe glissent de plus en plus en territoire négatif, nombreux sont ceux qui posent la question de l’efficacité d’une telle politique monétaire menée par les banques centrales européennes au regard de leur objectif annoncé de relance de l’activité économique. Comme leur nom l’indique, les taux nominaux négatifs proposent ni plus ni moins la destruction de l’épargne dans le temps. Dans un système capitaliste, une politique financière qui détruit ainsi du capital est, par nature, un non-sens absolu. Par ailleurs, cette politique met un certain nombre d’entités potentiellement en grande difficulté. Les caisses de retraite, par exemple, ne peuvent plus compter sur un retour de leurs investissements. Sans recettes nouvelles provenant d’une augmentation des cotisations, celles-ci pourraient ne plus être en capacité de faire face à leurs engagements croissants auprès de retraités actuels et futurs.

Une politique contre-productive

L’expérience japonaise démontre qu’une politique de taux d’intérêt bas peut même s’avérer contre-productive. Privés d’un retour sur investissement, les ménages du Pays du Soleil Levant ont été contraints de se constituer plus d’épargne afin d’assurer leurs besoins futurs. Collectivement, plus d’épargne équivaut à moins de consommation et, par là-même, moins d’activité économique dans le pays. De plus, des ressources financières à faible coût maintiennent artificiellement en vie des entreprises destinées à disparaitre au gré des cycles économiques. Telles des zombies, ces structures nourrissent une surcapacité de production qui entrave la réorganisation naturelle darwinienne de l’activité au bénéfice des entités les plus performantes, voire innovantes. Enfin, les taux d’intérêt négatifs génèrent un déséquilibre dans la valorisation du risque au sein même des marchés financiers. Ainsi, les prix de certains actifs peuvent se trouver surestimés. Cet effet secondaire indésirable oblige les autorités financières japonaises, et désormais européennes, à maintenir leur artifice de taux d’intérêt négatifs. A défaut de quoi, elles s’exposent à des désordres financiers susceptibles d’engendrer à leur tour le ralentissement économique que ces mêmes banques centrales veulent à tout prix éviter. Destruction de capital, désorganisation économique, « zombification » de certains acteurs, déséquilibres financiers, interventions permanentes des banques centrales, tels sont les indices d’une politique de taux d’intérêt négatifs. A terme, cette dernière pourrait s’avérer néfaste pour ceux qui la pratiquent. 

S’abonner à nos actualités

  • -
  • -
  • *Champ obligatoire

© Copyright - Investeam Design by O.L.C
31ad76180b
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=fr&admin_bar=1
8a2ee6901f
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
http://investeam.ourlittlecompany.com.sg/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser