Le Point des gérants | 14 avril 2019 | Editorial

Une prudence justifiée

Focus marchés

Les marchés financiers internationaux viennent de boucler un trimestre boursier euphorique.

Bien que les volumes de transactions se soient quelque peu amoindris récemment, il n’y aura pas eu de pause au cours du mois de mars. C’est ainsi que certains indices signaient même leur meilleur premier trimestre depuis de nombreuses années.

Parmi les grandes places mondiales, hormis le Japon qui terminait sur un modeste gain trimestriel de 6 %, les autres places se voyaient propulsées sur une performance à deux chiffres : +13 % pour le Stoxx Europe 600, +13 % pour le CAC 40, +16 % pour le Nasdaq et +24 % pour la Chine !

Nous mentionnions le mois dernier que le bon début d’année avait été renforcé par un discours redevenu bien plus complaisant du côté des banquiers centraux, provoquant ainsi un reflux des taux à travers la planète. Ce mouvement s’est poursuivi au cours du mois écoulé.

Souvenons-nous qu’au début du mois d’octobre dernier la panique s’était soudainement répandue sur les places mondiales, quand le taux US 10 ans venait de franchir le seuil de 3,20 % et se dirigeait à toute vitesse vers les 3,30 %-3,40 %. A la fin du mois de mars, ce même taux s’affichait à 2,40 %. Sur la même période, l’OAT 10 ans passait de 0,90 % à 0,32 %, et le Bund retournait en territoire négatif à -0,07 % contre 0,57 % six mois plus tôt ! Et encore, la baisse n’est peut-être pas terminée. Plus de 60 % des économistes interrogés pensent que le Président de la Fed va enclencher une baisse des taux au cours de l’année, comme si M. Powell s’était, in fine, soumis aux injonctions « tweetiennes » de M. Trump, dès lors semant le doute sur l’indépendance de l’institution.

Le rapide réconfort apporté par les banques centrales après la tourmente boursière du quatrième trimestre dernier a permis d’apporter un soulagement aux investisseurs. En effet, le recul des indicateurs avancés s’est confirmé au cours du premier trimestre avec des données témoignant bien du trou d’air économique. Plusieurs stratégistes considèrent que ceci marquera le point bas avant un rebond au cours des deuxième et troisième trimestres, écartant le risque de récession à court terme, scénario auquel nous adhérons pleinement.

En ce sens, un accord sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis, qui parait de plus en plus probable, pourrait constituer un soulagement pour l’économie mondiale. Alors cette dernière ne se verrait plus tracassée que par le dénouement autour du Brexit. Si l’issue de ce dernier est toujours autant incertaine, il faut en revanche admettre que, après le rebond des marchés, le risk/reward est désormais fortement négatif.

Ainsi, après la performance du premier trimestre dont les volumes se sont essoufflés sur le mois de mars et où les flux de capitaux sont toujours sortants de l’Europe, nous considérons toujours que la prudence dont nous faisons preuve dans nos portefeuilles est justifiée.

S’abonner à nos actualités

  • -
  • -
  • *Champ obligatoire

© Copyright - Investeam Design by O.L.C
c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser