Steven Groslin
ASG Capital

Le Point des gérants | 10 septembre 2018 | Editorial

Le retour du Roi Dollar

Certains s’inquiètent du retour de la devise américaine à son statut de Roi Dollar (King Dollar) en vigueur dans les années 1980. Pourquoi ?

Petite rétrospective

En 1981, le directeur de la Réserve fédérale Paul Volcker augmente substantielle-ment les taux d’intérêts pour enrayer la forte inflation de l’époque. Un des effets de cette politique monétaire est d’attirer l’épargne mondiale, notamment les richesses issues de la manne pétrolière. Les Etats-Unis deviennent ainsi une terre d’accueil pour les capitaux du monde entier en quête de retours sur investissement profitables sur des actifs en dollars. Le dollar règne alors en monarque absolu sur la finance et le commerce international, jus-qu’aux accords politiques du Plaza qui mettent fin à cette hégémonie en 1985.

En 2008, pour sauver le système bancaire éprouvé par la crise des subprimes, la Réserve fédérale de Ben Bernanke intervient en baissant les taux d’intérêts à zéro et en injectant des centaines de milliards de dollars dans les circuits financiers, conduisant à une dépréciation de la devise américaine sur le marché des changes, selon un scénario inverse des années 1980s. Dans un monde désormais financiarisé et globalisé, ce déversement de liquidités se traduit par des crédits en dollars bon marché pour ceux qui peuvent et veulent en profiter dans le monde entier.

Le Roi Dollar peut-il pleinement régner…

De nos jours… La politique monétaire me-née par la Réserve fédérale depuis 2016 confirme un changement de tendance par rapport à 2008, voire même évoque la possibilité d’un retour au Roi Dollar. Si cette hypothèse se concrétise, les implications seront inévitablement importantes pour les emprunteurs en dollars et sur les flux de capitaux financiers mondiaux.

Au premier rang, les emprunteurs non-américains publics et privés, qui ont pleinement profité de ce déversement de liquidités de 2008, voient aujourd’hui le coût de leurs financements en dollars augmenter substantiellement par la conjonction d’une hausse des taux d’intérêts, d’une part, et une hausse de la valeur de cette devise, d’autre part. En bref, les ressources en dollars commencent à coûter de plus en plus cher pour ces emprunteurs. Les acteurs des pays émergents sont particulièrement expo-sés à cette situation en raison de la fai-blesse de leurs propres monnaies locales dont ils tirent leurs revenus pour honorer leurs dettes à l’international.

En second lieu, les politiques de taux d’intérêts zéro, voire négatifs dans d’autres parties du monde, poussent les flux de capitaux financiers à rechercher désespérément un retour sur investissement ailleurs et, ainsi, à migrer une fois de plus vers les Etats-Unis.

Enfn, la résilience et le dynamisme affiché des acteurs économiques américains, en dépit d’une politique de plus en plus restrictive de la part de leur banque centrale, ré-confortent certains investisseurs. D’autres régions du monde, comme le Japon ou l’Europe, vivent en partie grâce aux perfusions et subventions monétaires de la part de leurs banques centrales locales.

… Dans un nouvel équilibre financier mondial ?

Maintenant, il reste à déterminer si le dollar va récupérer pleinement sa couronne, car l’équilibre financier du monde a bien changé depuis 1985.

Si la tendance du retour au Roi Dollar se confirme, certains acteurs économiques pourraient être encore plus fragilisés financièrement, notamment dans le monde émergent, d’où les inquiétudes que nous observons actuellement.

Enfin, les flux de capitaux, en quête d’un retour sur investissement qu’ils n’arrivent pas à trouver ailleurs, pourraient se diriger plus abondamment vers les Etats-Unis, exacerbant la hausse de la devise américaine. A son tour, cette hausse pourrait se traduire par un engouement redoublé pour l’achat d’actifs financiers en dollars.

S’abonner à nos actualités

  • -
  • -
  • *Champ obligatoire

© Copyright - Investeam Design by O.L.C
31ad76180b
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=fr&admin_bar=1
8a2ee6901f
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
http://investeam.ourlittlecompany.com.sg/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser