Ani Markova
MBA, LIFA, CIM, CFA, AGF INVESTMENTS INC.

LE POINT DES GÉRANTS | 23 FEVRIER 2018 |  editorial

Faut-il avoir peur d’une correction sur les marchés actions ?

Février 2018 marque le 104ème mois du cycle haussier actuel, ce qui constitue la troisième période la plus longue dans l’histoire des Etats-Unis après les booms des années 1960 et 1990. Considérant que ces séries de hausse ont été en moyenne de 5 ans depuis 1950, les investisseurs peuvent commencer à être prudents face à toute volatilité. Alors qu’un certain nombre d’indicateurs pointent en faveur d’une croissance soutenue des marchés à court terme, l’histoire suggère qu’il existe la possibilité de corrections sur les prix durant la période 2018-2019.

Dans une étude récente, Goldman Sachs met en garde sur le fait que ce marché haussier « tous azimuts » a produit une valorisation problématique en l’absence d’inflation dans l’économie réelle. Rarement, les actions, obligations et crédits ont été aussi chers, de manière égale et en même temps, suivant des scénarios vécus seulement dans les années folles de 1920 (qui ont pris fin dans la Grande dépression) et l’âge d’or des années 50. Les valorisations des actions, obligations et crédits aux Etats-Unis atteignent maintenant des sommets historiques. Ce qui nous inquiète, c’est qu’après avoir atteint simultanément des sommets, les marchés n’ont plus de réserve pour absorber les chocs. Comme récemment observé, une inflation non anticipée ou des événements exogènes peuvent causer des contractions sévères et, éventuellement, une atonie persistante sur les valorisations. Si les entreprises ne peuvent pas générer une croissance soutenue des bénéfices, il se pourrait que les prix des actions commencent à baisser, entraînant une correction des marchés.

La volatilité, historiquement faible, qui a marqué 2017, était peut-être le reflet d’un excès de confiance des investisseurs. Maintenant, à la probabilité d’une volatilité accrue en 2018 viennent s’ajouter les élections américaines de mi-mandat en novembre. Historiquement, ces élections sont associées à un niveau de volatilité plus élevé comme en témoignent les corrections de marché – en moyenne de 18 % – qui ont eu lieu à 14 reprises depuis 1962. En particulier, ces corrections n’ont pas toujours abouti à la fin d’un marché haussier boursier, les actions ayant toujours rebondi dans l’année suivant la correction. Cependant, dans ces périodes de volatilité, l’or apporte une diversification précieuse dans les portefeuilles des investisseurs.

Figure 1. Corrections de marché durant les années d’élections e mi-mandat

Source : Strategas Research, novembre 2017

1962 1966 1970 1974 1978 1982 1986 1990 1994 1998 2002 2006 2010 2014
-26% -16% -23% -38% -14% -14% -9% -20% -9% -19% -32% -8% -16% -7%

Les tensions politiques vont elles s’aggraver en 2018 ?

Les risques géopolitiques ont toujours été présents. Cependant, en ce début d’année 2018, il existe un large spectre de foyers potentiels de crise : commerce, référendums, scandales politiques, guerres ouvertes, cyber terrorisme… Nous avons trouvé étrange la manière dont les marchés des matières premières ont ignoré des événements géopolitiques majeurs tels que la tentative d’attentat du Saudi Royal Palace en décembre qui a suscité, en représailles, des bombardements de sites au Yémen et le début d’une guerre avec l’Iran. Cette absence de réponse du marché révèle un excès de confiance ou un sentiment de totale incrédulité devant une possible intensification des risques. Les investisseurs semblent davantage concentrés sur la réforme fiscale américaine et ses effets positifs sur le PIB américain sur les prochaines années. Cependant, les discussions sur la dette publique et l’augmentation des déficits budgétaires commencent à revenir sur le devant de la scène et d’autres blocages pourraient survenir si les Républicains perdent ces élections de mi-mandat.

Sous la direction du Président Trump, les Etats-Unis se retrouvent dans une myriade de controverses. Les investisseurs semblent ignorer les relations tempétueuses entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Pourtant, le caractère imprévisible de leur leader impose de surveiller de près la menace, bien qu’improbable pour le moment, d’une attaque et du début d’une guerre. Par ailleurs, les enquêtes se poursuivent sur des connexions russes avec de hauts fonctionnaires de la Maison-Blanche. En matière de relations commerciales, peu de progrès ont été faits à ce jour dans les négociations de l’ALENA, faisant craindre que Trump dénonce l’accord en 2018, sans parler du discours protectionniste de l’administration Trump sur les échanges commerciaux avec la Chine, de loin, un partenaire commercial majeur.

Au plan mondial, les risques potentiels sont accrus avec les négociations sur le Brexit qui sont toujours en cours, la déstabilisation de l’Union européenne avec les actions engagées contre la Pologne, les tensions en Espagne issues du référendum en Catalogne qui ne sont toujours pas résolues, ainsi que l’agitation politique observée au Pérou et au Brésil en Amérique Latine. 2018 est aussi l’année d’élections en Italie et au Mexique. Bien qu’il soit difficile de mesurer l’impact de la géopolitique sur les marchés des devises, l’achat d’or en tant que valeur refuge est une mesure de prudence, le métal jaune ayant toujours été une excellente réserve de valeur.


La diversification est un élément clé

Dans l’univers du placement, longtemps la diversification a été la plus élémentaire des stratégies permettant de limiter les pertes financières. Cependant, dans la situation économique actuelle, le fait de simplement combiner des classes d’actifs traditionnelles d’actions et d’obligations peut ne pas suffire à protéger les investisseurs des risques de détérioration, dans la mesure où ces actifs sont actuellement chers par rapport à leur historique. De même, investir sur les marchés boursiers mondiaux ne se révèle pas particulièrement efficace avec des marchés US, européens et émergents tous relativement corrélés entre eux. En revanche, l’or physique et les actions aurifères représentent, eux, un outil optimal de diversification de portefeuille compte tenu de leur faible, voire négative, corrélation avec les actions mondiales.

Figure 2.  Corrections mensuelles en CAD (du 31/12/2007 au 31/12/2017)

Source : Bloomberg, 31 décembre 2017.


Contrairement aux valorisations exacerbées des principales classes d’actifs, sur une base relative, le prix de l’or est à un plus bas niveau depuis une décennie et, fait le plus important, il recèle une valeur intrinsèque, une caractéristique que ne possèdent pas certaines autres options spéculatives telles que les crypto monnaies.

En résumé

Le niveau élevé de la dette américaine et les réductions d’impôts sans financement n’ont pas sabordé les programmes de relèvement continu des taux d’intérêt par la Réserve fédérale en 2018. Cependant, la composition de cette dernière est susceptible de changer radicalement, en commençant par le nouveau président, Jerome Powell. Nous surveillerons attentivement la trajectoire des décisions prises par la Fed sur la politique monétaire américaine dans les mois à venir.

La divergence des mesures de politique monétaire prises partout dans le monde est susceptible d’accroitre la volatilité sur les marchés monétaires. A l’inverse de la Réserve fédérale, d’autres banques centrales semblent s’accorder un temps de pause – le Japon maintient son taux d’intérêt à court terme à -0,1% et la Banque centrale européenne conserve le cap sur la réduction graduelle de ses programmes d’achat d’actifs. La croissance simultanée des économies mondiales devrait également contribuer à augmenter les pressions inflationnistes qui devraient se matérialiser au second semestre. Les anticipations d’inflation en hausse dans une perspective d’ajustements des taux sont généralement positives pour les métaux précieux.

La diversification de portefeuille est importante et trouver le bon type de diversification est essentiel pour la préservation du patrimoine. Comme l’histoire le démontre à long terme, l’or offre une protection bien nécessaire contre une inflation en hausse et des marchés en recul.

Ce commentaire s’appuie sur une information disponible au 6 février 2018 et ne doit pas être considéré comme un conseil d’investissement ou une sollicitation d’achat ou de vente d’or ou d’actions or. Les conditions du marché évoluent, impactant les portefeuilles et le prix de l’or. AGF décline toute responsabilité dans des décisions prises du fait de l’utilisation de l’information provenant de ce qui précède, qui ne doit pas être considérée comme un conseil en matière de placements.

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser