Armin Zinser
Société de Gestion Prévoir

Le point des gérants | 10 Décembre 2016 | Editorial

Mon argent, vos banques et notre château de cartes.

Une chose est sûre : 2016 a été une année très politique influençant fortement les bourses mondiales et les banques… Pourtant, huit ans après la crise financière, le secteur bancaire demeure le talon d’Achille de l’économie européenne.
Il est tout aussi sûr que 2017 a de grandes chances de surpasser 2016, tant en termes de politique économique que de politique monétaire visant à sauver notre système bancaire. Le pari de la BCE, avec sa politique monétaire ultra accommodante, ne semble pas fonctionner en l’absence des réformes structurelles pourtant indispensables. Le cercle vicieux s’est installé : si l’économie ne croît pas, la crise du secteur bancaire ne se règle pas et, si la crise bancaire ne disparait pas, l’économie a peu de chance de croitre !

Échéances économiques et politiques en Europe

A ce jour, l’Europe cumule crise économique et crise politique. En Italie, après l’échec de Matteo Renzi sur le référendum et sa démission, il est très possible que le mouvement de Beppe Grillo (un ancien comique) gagne une éventuelle élection anticipée. Et un « Quitalia » n’est plus impensable… De son côté, le Royaume-Uni devrait déclencher le fameux article 50 en mars prochain pour quitter définitivement l’UE. Entre sortie amicale ou hard Brexit, la question est ouverte… Néanmoins, les deux parties, UE et Grande-Bretagne, ont tout intérêt à ne pas exacerber les tensions et à trouver une solution qui respecte les intérêts de chacun. Le cherry picking n’est pas à l’ordre du jour…
La France et l’Allemagne ne sont pas en reste pour susciter des incertitudes. Leurs élections nationales, en avril/mai pour la première et en septembre pour la deuxième, présentent un risque réel de victoire des eurosceptiques, même si cela semble assez improbable pour le moment.

Les grands gagnants de la réindustrialisation américaine

Dans ce contexte et avec un président-élu américain plutôt protectionniste, la situation des valeurs cycliques ou de croissance en bourse, notamment allemandes, reste curieusement favorable.
La ré-industrialisation des Etats-Unis nécessitera sûrement l’apport de produits à haute technologie industrielle que l’industrie européenne est, encore, capable de fournir. Elle devrait même en être le fournisseur principal. Ce « chantier » devrait donc profiter aux valeurs exportatrices, surtout si la tendance haussière du dollar US perdure ou si la tendance baissière de l’euro se poursuit. Tout particulièrement, les valeurs du M-Dax et S-Dax, avec leurs brevets dans les produits de niche, devraient être les grandes gagnantes.
La situation des actions américaines reste également positive, malgré des valorisations substantiellement plus élevées que celles de leurs alter egos en Europe. Cependant, la politique économique de M. Trump reste une black box. Ce dernier, me semble-t-il, devra respecter certaines de ses promesses faites durant la campagne présidentielle, notamment celle d’injecter des sommes colossales dans les infrastructures nationales. Sans doute, ne s’agit-il pas ici seulement d’une contingence, mais d’une nécessité !
Depuis toujours le credo américain est : les dépenses sont bonnes dès lors qu’il s’agit de dépenses générant une croissance future rentable ! Les craintes soulevées par le programme de M. Trump en Europe me semblent exagérées car ce dernier, pragmatique, devrait laisser l’économie fonctionner librement. Par ailleurs, outre leur puissance militaire, les Américains ne sont pas en reste sur le terrain de l’innovation. Tôt ou tard, la puissance de la Silicon Valley rassemblera les talents du monde entier. Que les Européens le veuillent ou non, c’est un fait !

Spectateur sur un strapontin

Enfin, espérons que M. Trump aura la sagesse de ne pas trop contrarier les Chinois qui sont, économiquement, très dépendants des consommateurs américains. Des tensions excessives entre ces deux nations et les économies mondiales pourraient se terminer dans le chaos. Objectivement, le destin de l’économie mondiale est entre les mains de ces deux nations désormais interdépendantes. Malheureusement, sur cette scène géo stratégique mondiale, l’Europe n’a plus qu’un rôle de spectateur assis sur un strapontin… Bonnes fêtes de fin d’année.

Armin Zinser
10 décembre 2016
© Copyright - Investeam Design by O.L.C
c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser