David Dehache
Société de Gestion Prévoir

Le point des gérants | 9 MARS 2016 | Editorial

Wait and see

LE MOIS DE FEVRIER a été marqué par les incertitudes liées à un éventuel Brexit. Ces dernières dureront jusqu’au 23 juin, date à laquelle les électeurs britanniques choisiront par référendum.
D’ores et déjà, nous pouvons tirer une première lesson de ce Brexit : l’Europe reste perpétuellement en crise. Ce Brexit de 2016 n’est plus ni moins que la suite de la crise des PIGS du début de la décennie, qui s’est ensuite recentrée sur la Grèce et son possible Grexit. Ce dernier à peine oublié, l’Europe a enchainé sur la crise ukrainienne en 2014, avec l’annexion de la Crimée par la Russie, coupant en deux le reste de l’Ukraine. Quant à 2015, l’année s’est achevée sur la crise des migrants qui forcent certains pays à rétablir des frontières, menaçant d’implosion l’espace Schengen.

Ce Brexit rappelle aussi que les anglo-saxons sont d’excellents négociateurs. En effet, le Royaume-Uni serait bien plus affecté par une sortie de l’Union européenne que ses confrères européens.

D’abord, un Brexit ferait ressortir le dossier écossais, avec un risque, cette fois, que ces derniers quittent définitivement le Royaume. Ensuite, une sortie mettrait le Royaume-Uni dans une position similaire à la Suisse et la Norvège ; les traités qui devraient être établis avec l’Europe seraient très contraignants et pourraient aller à l’inverse des arguments pour le Brexit.
Enfin, un Brexit aurait pour effet d’affaiblir la place financière de Londres et pourrait conduire à un mouvement de relocalisation de sociétés de gestion dans d’autres villes européennes comme Francfort ou Dublin. Une récession, au moins à court terme, serait inévitable outre-manche.

Pourtant, malgré tous ces éléments, c’est David Cameron qui a demandé — et obtenu — des concessions de l’Europe pour convaincre ses compatriotes de voter oui !

Si les Anglais ont plus à perdre que le reste de l’Europe, il ne faut pas toutefois oublier que le risque de Brexit est similaire à celui que représentait le Grexit. Il ouvre la voie à une contagion et donc à la sortie d’autres pays. Ce référendum rappelle aussi que l’intégration européenne opacifie la souveraineté nationale des Etats qui, désormais, retranscrivent en lois locales les décisions du parlement européen, parfois en opposition avec l’opinion partagée par une majorité de leurs citoyens.

Si l’on en revient au plan boursier, une sortie du Royaume-Uni signifierait une baisse significative de la bourse de Londres, sous l’effet de la récession et du fait que de nombreuses entreprises de services verraient leur activité en Europe diminuer. Cela entrainerait certainement une dévaluation de la livre sterling. Du reste, la devise accuse déjà une baisse d’environ 5% depuis le début de l’année face à l’euro. Et la bourse londonienne ne serait sans doute pas la seule à baisser…

On entre donc dans une période de quatre mois d’incertitude d’autant plus marquée que le oui serait, pour le moment, légèrement majoritaire et qu’il est soutenu par des personnalités comme le maire de Londres. Mais comme on dit là-bas : Wait and see.

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser