Armin Zinser
Société de Gestion Prévoir

Le point des gérants | 10 février 2016 | Editorial

Retour vers le futur

IL EST EXACT QUE le début de l’année 2016 vient de connaître le pire démarrage pour les marchés d’actions depuis 1929. Moins 16% en cinq semaines c’est vraiment beaucoup, surtout pour une classe d’actifs qui ne semble pas être surévaluée par rapport aux autres.
Permettez-moi donc de faire une petite excursion et de vous emmener au pays des merveilles. Imaginons quelques instants que nous nous trouvons en 1985 au lieu d’être en 2016. Dès lors, le futur n’est qu’un grand trou noir et nous ne connaissons rien de notre monde d’aujourd’hui.

Céder au catastrophisme
Par hasard, vous tombez sur un livre, en quelque sorte un Nostradamus moderne, qui décrit le monde de demain. C’est certain, au début, son contenu vous laisse fort sceptique mais, au fil des pages, vous découvrez que les prédictions se révèlent de plus en plus réalistes et s’accomplissent.
Que pouvez-vous lire alors ? Le krach d’actions d’octobre 1987 avec une baisse brutale de 25% en moins d’une semaine, la faillite du système communiste des pays de l’Est, la dissolution du bloc soviétique, sans oublier la chute du mur de Berlin. Puis l’explosion de la bulle des actions et de l’immobilier au Japon début 1990, un monde qui se globalise rapidement, la montée et la descente aux enfers du Neuer Markt en Allemagne entre 1995 et 2001, la crise asiatique, la faillite et le sauvetage du hedge fund LTCM — et de nouveau la crise russe, l’explosion de la nouvelle économie avec ses pertes colossales, les attaques terroristes du 11 septembre, la faillite de la banque Lehman Brothers, la crise des années 2008-09, puis de l’euro, la faillite grecque, etc.

Ou cultiver l’endurance
Maintenant, soyons honnêtes. Si vous aviez pu disposer de toutes ces informations en 1985, auriez-vous acheté des actions à cette époque ? Je suis pratiquement sûr que vous auriez préféré un livret A ou des emprunts d’État. Ainsi, vous auriez transformé 100 000 francs de l’époque en peut-être 25 000 euros (soit environ 200 000 francs aujourd’hui), avant impôts et frais bancaires bien entendu.
Mais peut-être auriez-vous ignoré les chapitres funestes de ce livre et, prenant votre courage à deux mains, vous auriez investi les 100 000 francs de l’époque dans des actions européennes de première qualité. Aujourd’hui, avec un peu de chance, vous disposeriez de 150 000 euros, soit l’équivalent d’environ 1 million de francs, sans faire d’arbitrage et tout en dormant. Ainsi, tous les obstacles et bouleversements des trente dernières années ne vous auraient pas empêché de faire fortune.
Alors, existe-il vraiment une chance pour que le futur soit si différent ? Oublions donc les turbulences actuelles et regardons le futur avec optimisme ! Les temps vont changer et vous serez ravis de votre endurance car vous serez bien rémunérés. C’est bien connu, l’argent gagné à la bourse c’est l’argent de la douleur. D’abord les douleurs, ensuite l’argent !
Avis aux lecteurs : de toute évidence, il n’y a pas de placement sans risque, c’est une illusion. Actuellement, la bulle la plus importante se trouve dans les emprunts d’État qui offrent un risque sans rendement au lieu d’un rendement sans risque…

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser