Grégoire Painvin
JMC Asset Management

Le point des gérants | 9 février 2016 | Editorial

Plus fort que la peur

NOUS ETIONS NOMBREUX en début d’année à appeler à la prudence : en 2016, l’incertitude et la volatilité allaient être de mise… Et on ne croyait pas si bien dire !
Après 10 jours ouvrés, le S&P 500 affichait le pire début d‘année calendaire. Puis, comme un mistral provençal, le vent de panique s’est décuplé, alimenté par des medias assoiffés de sensationnalisme. Sur le banc des accusés : la Chine, la croissance globale, le pétrole, le dollar, la Fed, etc. Une note d’un analyste de RBS publiée le 11 janvier appelle à tout vendre. Tout à coup, le spectre de la récession refait surface, alors qu’il y a quelques semaines encore la majorité d’économistes, analystes et autres « experts » de la place tablaient sur une situation, certes pas flamboyante, mais relativement positive.

Volatilité intraday
Dans l’arène financière, les taureaux et les ours se livrent désormais un combat acharné. Le VIX, principal indicateur de volatilité du marché américain, souvent appelé « indice de la peur », a rebondi et se maintient à un niveau supérieur à sa moyenne mobile sur 50 jours depuis la fin 2015, signe que les investisseurs restent très prudents.
Cette nervosité actuelle est confirmée par d’autres mesures de volatilité, comme le nombre de jours par mois où l’évolution de l’indice dépasse 1% (à la hausse ou à la baisse) sur une seule séance. Nous n’avons pas vu cela depuis la fin 2011 ! Pire, la volatilité est désormais intraday. En guise d’exemple, le mercredi 3 février, l’indice S&P 500 chutait de plus de 1,6% une heure après l’ouverture, avant de rebondir et finir la journée en hausse de 0,5%, soit un retournement de plus de 200 points de base en quelques heures !
L’évolution de la structure même du marché, avec la propension d’algorithmes et les désormais fameux high frequency traders, est en grande partie responsable de cette hyperactivité. L’utilisation croissante de fonds indiciels et autres ETFs, certains avec effet de levier, sont également responsables de ce phénomène.

Divergences sectorielles

Alors qu’en est-il réellement ? Sommes-nous au milieu d’une correction passagère ou au début d’un krach comme en 2008 ?
Cette question est sur toutes les lèvres mais, pour l’instant, il nous faut relativiser et, surtout, rester calme. Certes, nous nous trouvons à un croisement, avec une économie américaine qui reste polarisée entre une activité manufacturière en berne et un consommateur qui se porte bien. Mais le risque de récession, bien que grandissant, reste à priori faible.
Les performances des différents secteurs montrent également une divergence importante. En janvier, le secteur le plus performant fut celui des télécoms (+5,5%) alors que le pire fut celui des materials (-10,6%), une différence de plus de 16 points de pourcentage. C’est le 2ème mois consécutif, et le 5ème mois sur les 7 derniers, où cette différence reste supérieure à 10 points.
Toutefois, une hausse de la volatilité couplée à un renforcement de ces divergences (et/ou une baisse des corrélations) a historiquement créé un environnement riche en opportunités et propice à la surperformance des gérants actifs

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser