David Dehache
Société de Gestion Prévoir

Le point des gérants | 8 février 2016 | Editorial

Le Made in China fait sa révolution

ALORS QUE LES MARCHES commencent à entrer en zone de bear market, que des ventes forcées d’actifs financiers sont enclenchées par des banques qui ont trop prêté au secteur pétrolier et que les fonds souverains des États du Golfe liquident leurs actifs, une vague d’acheteurs est quasiment passée inaperçue.

Des pépites achetées à bon compte
En effet, Les sociétés chinoises sont en train de faire leurs emplettes, à la fois en Europe mais également aux États-Unis. En Europe, Midea a récemment annoncé avoir doublé sa participation dans le fabricant allemand de robots industriels Kuka en la faisant passer à 10%. En Suisse, c’est Syngenta qui va être avalée par ChemChina. Ce dernier va débourser pas moins de 40 milliards d’euros pour s’offrir le géant des pesticides et des semences.
Outre-Atlantique, c’est Terex qui fait l’objet d’une offre de Zoomlion. En janvier, Qingdao Haier a également officialisé la reprise de GE Appliances pour 5,4 milliards de dollars. Les achats des Chinois ne concernent d’ailleurs pas que les sociétés cotées. Ainsi, le Chicago Stock Exchange a annoncé qu’il serait racheté par Chongquing Casin Enterprise Group selon des termes non officialisés.
Cette vague de rachats peut s’expliquer de plusieurs façons. D’abord, les Chinois profitent du début du bear market pour acheter à bon compte. GE Appliances a, par exemple, été achetée pour environ 10 fois son résultat opérationnel.
Ensuite, les Chinois profitent des creux de cycle pour créer des leaders mondiaux. C’est le cas avec Syngenta. La société helvète souffrait récemment de la baisse des matières premières agricoles qui avait engendré une pression sur les prix de certains de ses produits. Avec cet achat, ChemChina va pouvoir s’affirmer comme un géant mondial du secteur. Ce rachat est d’autant plus symbolique qu’il se fait au nez de Monsanto, l’autre géant du secteur qui venait précisément d’échouer dans sa tentative d’OPA sur Syngenta.

Montée en gamme
Enfin, les Chinois achètent de la technologie. Cela marque un tournant clair dans la politique économique chinoise. Alors que l’empire du milieu a crû depuis une vingtaine d’années grâce à un modèle low-cost fondé sur de la main d’œuvre abondante et bon marché, il cherche désormais à monter en gamme. C’est nécessaire car la main d’œuvre chinoise n’est plus aussi attractive en termes de coûts et est même désormais plus chère que certains robots, d’où la prise de participation dans Kuka.
Les investissements en technologie, et en particulier en robotique, s’inscrivent donc dans les priorités du gouvernement chinois car c’est par la robotique que la Chine pourra continuer à être l’usine du monde et faire perdurer le made in China.
Au final, les achats des sociétés chinoises prouvent que la Chine ne ralentit pas autant qu’on pourrait le craindre, mais plutôt que son modèle de croissance évolue. À long terme, cette vague de rachats signifie également que les sociétés chinoises seront plus globales et moins positionnées sur l’entrée de gamme. Elles seront moins distancées par leurs homologues européens et américains en termes de technologie et de qualité du produit final.

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser