Guillaume Nicoulaud
DTAMl

Le point des gérants | Lettre Perspective Juillet Août 2015 |  ECONOMIE

Pile ou face

Considérez l’alternative suivante…
Option A : pile, vous gagnez 200 ducats, face, vous ne gagnez rien.
Option B : vous gagnez 100 ducats de manière certaine.

Face à ce choix, la réaction immédiate consiste à évaluer l’espérance mathématique de l’option A : une chance sur deux de gagner 200 ducats et autant de ne rien gagner du tout, ce qui nous donne une espérance de gain de 100.

E(A)=1/2*200+1/2*0=100

On en conclut que ces deux options sont strictement équivalentes et donc, qu’un individu parfaitement rationnel devrait êtreincapable de choisir l’une ou l’autre.

Principe de l’utilité marginale

Sauf que, dans la pratique, la plupart des gens choisissent l’option B et partent avec les 100 ducats. L’explication — le principe de l’utilité marginale décroissante — c’est sans doute Daniel Bernoulli qui, le premier, l’a formulée de manière claire et non-ambigüe [1]. Très simplement, c’est le principe qui veut qu’un gain de 200 ducats ait beaucoup plus de valeur quand on est très pauvre que quand on est très riche ou, comme le note Bernoulli, que « tout accroissement de richesse, aussi insignifiant soit-il, résultera toujours en un accroissement d’utilité [2] qui est inversement proportionnel à la quantité de biens déjà possédés. »

Fonction d’utilité concave

Incidemment, on déduit du même principe que la fonction d’utilité d’un même individu est concave : c’est-à-dire que, quel que soit son niveau initial de richesse (W) et pour tout montant d (avec d=W), une perte de d détruit plus d’utilité que n’en génère un gain du même montant. En notant u, la fonction d’utilité :

|u(W-d)|>u(W+d)

Aversion au risque

En reprenant notre exemple avec la fonction d’utilité proposée par Bernoulli — u(W)=ln(W)— et en supposant un niveau de richesse initial de 1 000 ducats, on vérifie facilement que :

1/2*ln(1200)+1/2*ln(1000) < ln(1100)

C’est-à-dire que, mesurée en terme d’utilité, l’espérance de gain de l’option A (pile ou face) est inférieure à l’utilité générée par l’option B (ln(1100)). Raison pour laquelle c’est cette option qui est choisie dans les faits [3] — on appelle ça de l’aversion au risque.

Partant, on peut estimer la prime de risque, c’est-à-dire le montant minimum qu’il faudra rajouter dans le cas où la pièce tombe côté pile pour inciter le joueur à choisir l’option A. Dans notre exemple, c’est la valeur de p pour laquelle :

1/2*ln(1200+p) + 1/2*ln(1000) = ln(1100)

Rationalité

Vous pouvez facilement vérifier qu’avec p=10, on arrive à satisfaire cette égalité. C’est-à-dire qu’un individu qui, par hypothèse, réagit selon la fonction d’utilité de Bernoulli et dispose d’une fortune initiale de 1 000 ducats considèrera que les options A et B sont équivalentes.
De là, on conclut qu’un individu rationnel ne choisira systématiquement l’option A que si, et seulement si, l’espérance de gain de cette dernière est supérieure de 5% à celle de l’option B.
Généralisons. Si nos fonctions d’utilité sont bien concaves (i.e. nous sommes averses au risque) et en supposant que nous agissons de façon parfaitement rationnelle, l’espérance de rendement des actifs risqués devrait toujours être supérieure au taux sans risque.

[1] Daniel Bernoulli, Specimen theoriae novae de mensura sortis (1738).
[2] Utilité au sens économique du terme c’est-à-dire, en gros, une « quantité de bien être. »
[3] Et ce, avec d’autant plus d’intensité qu’on est pauvre.

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser