Caroline Grinda
CPG

Le point des gérants | Lettre Perspective OCTOBRE 2015 |  MARCHES EUROPE

La diversification à toute épreuve

Sur l’ensemble des mois de juillet et août, le 3ème trimestre s’est révélé difficile pour plusieurs classes d’actifs. Les indices boursiers européens ont cédé entre 3% et 12%.

Nous avons observé des événements négatifs — incertitudes sur la croissance chinoise et mesures prises par le gouvernement, affaire Volkswagen… — qui ont alimenté la crise de confiance des investisseurs, générant une volatilité globalement plus élevée.

Ces évolutions ont conduit le FMI et l’OCDE à revoir à la baisse les prévisions de croissance mondiale avec, notamment, des ajustements sur les États-Unis et les Émergents.

Croissance mondiale hétérogène

Le ralentissement chinois affaiblit le commerce mondial et, surtout, a un impact négatif sur la confiance des agents économiques. Par grandes zones, la dynamique de croissance reste hétérogène, à l’instar des trimestres.

La zone euro profite toujours de taux historiquement bas et d’un prix du pétrole faible. Néanmoins, la reprise est freinée par l’endettement des États qui reste important et n’incite pas les agents économiques à investir. D’après M. Draghi, la reprise dans la zone euro s’est avérée plus faible qu’escompté. Dans ce contexte, la politique monétaire mise en œuvre par la BCE devrait rester durablement accommodante. Reste à savoir quelle est l’efficacité des mesures prises sur l’économie réelle.

Du côté des États-Unis, la croissance 2015 devrait être proche de 2,5%. Après la panne de croissance au 1er trimestre, l’activité a rebondi de 3,7% au 2ème trimestre. Elle devrait être de 2,5% au 3ème trimestre, compte tenu de la consommation qui continue de progresser à un rythme élevé sous l’effet de l’amélioration continue du marché de l’emploi (2,5 millions de créations d’emplois nets en 2015) et du faible niveau des prix de l’essence (croissance supplémentaire de 0,5% du PIB en 2015). Ces deux facteurs contribuent à renforcer le pouvoir d’achat des ménages et leur situation financière. Le commerce extérieur reste un point faible en raison de l’appréciation du dollar et du ralentissement de la croissance de nombreux partenaires commerciaux.

Enfin, le ralentissement des rythmes de croissance des Émergents se poursuit avec des divergences fortes selon les pays.

Sur le plan des devises, nous avons observé une grande volatilité. La parité €/$ a finalement marqué un léger rebond de l’euro face au dollar suite au report de la FED de remonter
ses taux d’intérêt début septembre.

Corrélation entre actions et obligations

Du côté des marchés obligataires en zone euro, hormis quelques tensions avant la dernière réunion de la FED, le taux allemand 10 ans s’est détendu tout au long du trimestre, enregistrant au total une diminution de près de 20 points de base, pour s’établir à 0,6%. La convergence au sein de la zone euro a repris : les taux 10 ans italien et espagnol sont en baisse respectivement de 27 et 18 points de base, à 1,7% et 1,8%. La convergence des taux des pays périphériques et des pays cœur se poursuivra mais le potentiel de rétrécissement est maintenant réduit.

Il est intéressant de noter la très forte corrélation entre les marchés des actions et des obligations d’entreprises (HY EUR) au cours des deux phases qui se sont succédé en 2015 : une première période de hausse jusqu’en avril et une seconde de baisse.

Aux États-Unis, la bonne santé de l’économie américaine devrait (aurait dû) permettre à la FED de remonter ses taux directeurs d’ici la fin de l’année, exerçant une pression modérée à la hausse sur les taux long terme américains.

En conclusion, la volatilité devrait, comme prévu, se maintenir à un niveau élevé jusqu’à la fin de l’année : hausse des taux directeurs par la FED, incertitudes sur la croissance chinoise et, plus généralement, des économies émergentes.

Valorisations attractives

Nous restons positifs sur les marchés actions européens à horizon 3 mois car les craintes sur le ralentissement de l’économie chinoise et sur les effets négatifs de la première hausse de taux de la Fed nous semblent exagérées. La correction récente a évidemment rendu les valorisations plus attractives. Le PE 2016 de l’indice Stoxx 600 est de 14, proche de sa moyenne historique, alors que la dynamique de résultats dans certains secteurs est positive en Europe. Néanmoins, avec l’accroissement de la volatilité, la prudence reste de mise. Restons très sélectifs !

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser