David Dehache
Société de Gestion Prévoir

Le Point des gérants | 5 décembre 2017 | Editorial

Le fabuleux destin des célibataires chinois

Si le 11 novembre est associé, en Europe, à la commémoration de la signature de l’armistice qui mit fin à la Première Guerre mondiale, le 11/11 est désormais lié en Chine à la fête des célibataires.

Comment transformer une fête désuète…

A l’origine, cette fête est créée dans les années 90 par des étudiants de l’université de Nankin, en écho à la St Valentin. C’est en 2009 que l’histoire prend une tout autre tournure. Jack Ma, le célèbre patron d’Alibaba, flairant la bonne affaire, s’inspire du Black Friday américain pour transformer cette fête désuète en un évènement marketing majeur.

Et, comme souvent en Chine, l’histoire connait une croissance exponentielle en moins de dix ans. Ainsi, pour cette seule journée, le volume des ventes transitant par les plateformes d’Alibaba s’établissait à 35 milliards de yuans en 2013, puis grimpa à 91 milliards de yuans en 2015 avant d’atteindre 168 milliards de yuans en 2017, soit environ 25 milliards de dollars.

A titre de comparaison, Adobe Analytics, qui trace les ventes en ligne aux Etats-Unis, estime que le Cyber Monday 2017 a atteint le record de 6,6 milliards de dollars. Désormais, le volume de ventes traité sur la plateforme Alibaba correspond à environ le double du Black Friday et du Cyber Monday réunis ! Et Alibaba n’est pas seul acteur du e-commerce en Chine. JD, un de ses concurrents, a annoncé un volume de ventes de 19 milliards de dollars (ce chiffre n’est toutefois pas totalement comparable car il couvre la période de 1er au 12 novembre). 25 milliards de dollars, cela signifie aussi qu’Alibaba brasse, en volume de transactions sur cette seule journée, l’équivalent du chiffre d’affaires annuel d’Adidas ou de Michelin !

… En une affaire en or

En termes de croissance, le Cyber Monday américain 2017 a cru d’environ 17 % par rapport à 2016. Dans le même temps, Alibaba a vu son volume de vente grossir de 39 %. Autres illustrations de cette croissance fulgurante : il n’a fallu que treize heures pour atteindre 18 milliards de dollars, le précédent record établi en 2016, et deux petites minutes pour boucler le premier milliard de transactions.

Autres observations de taille : 90 % des premières transactions ont été effectuées et payées depuis un Smartphone. Alicloud a géré un pic de 325 000 ordres par seconde. Une partie de la croissance a également été le fruit de l’introduction de technologie de réalité augmentée (type Pokémon go) : de façon ludique, les usagers chinois pouvaient attraper un chat virtuel pour gagner des points et des promotions et rester ainsi plus longtemps sur la plateforme pour faire leur shopping.

Enfin, pour ceux qui regretteraient d’avoir loupé ce rendez-vous, Jack Ma envisage de réaliser, à l’étranger, la prochaine soirée de gala qui précède ce jour des célibataires. L’histoire devrait encore connaitre de fabuleux records…

David Dehache
5 décembre 2017

© Copyright - Investeam Design by O.L.C
31ad76180b
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=fr&admin_bar=1
8a2ee6901f
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
http://investeam.ourlittlecompany.com.sg/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser

X