Ani Markova
MBA, LIFA, CIM, CFA, AGF INVESTMENTS INC.

LE POINT DES GÉRANTS | 6 octobre 2017 |  editorial

Une étape majeure vers la dé dollarisation par Ani Markova AGF Investments

De récents rapports donnent à penser que la Chine prépare la sortie d’un contrat à terme sur le pétrole libellé en yuan et convertible en or physique. Cela permettra aux fournisseurs de pétrole de conclure des ventes en RMB en lieu et place de l’USD et, à partir de là, de convertir les RMB en or sur les bourses de Hong-Kong et Shanghai .

La Chine prête à offrir un contrat à terme sur le pétrole convertible en or

De récents rapports donnent à penser que la Chine prépare la sortie d’un contrat à terme sur le pétrole libellé en yuan et convertible en or physique. Cela permettra aux fournisseurs de pétrole de conclure des ventes en RMB en lieu et place de l’USD et, à partir de là, de convertir les RMB en or sur les bourses de Hong-Kong et Shanghai.
Pourquoi est-ce important ? Il s’agit de la dernière offensive lancée par la Chine dans son plan visant à retirer au dollar US son statut de monnaie de réserve mondiale. Au cours de ces dernières années, la Chine a préparé le terrain, en toute discrétion, pour mettre en œuvre ce nouvel instrument commercial non libellé en USD en signant des conventions d’échange de devises bilatérales avec différents pays dans le monde. Ainsi, les plus gros fournisseurs de pétrole pourront négocier directement avec la Chine par le biais de ces contrats à terme convertibles en or.

Figure 1. Importations chinoises de pétrole brut (en millions de tonnes)

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large visant à réduire l’influence des Etats-Unis et à remettre directement en cause le système du pétrodollar qui est en place depuis le milieu des années 1970. Depuis cette époque, le pétrole (et donc tous les autres produits de base importants) se négocie en dollars US et uniquement en USD. Les producteurs de pétrole « recyclent » alors ces pétrodollars en bons du Trésor US, procurant ainsi une source de financement majeure au gouvernement américain.
Ce procédé permet aux Etats-Unis de contracter près de 20 billions de dollars de dette et, par voie de conséquence, consacre le dollar US comme la monnaie de réserve mondiale.
Depuis, des pays comme la Chine ou la Russie cherchent à créer des alternatives à ce système monétaire mondial dominé par le dollar US en intensifiant leurs efforts de réaliser des échanges bilatéraux réglés en rouble ou renminbi et non en dollar US. En mars, la banque centrale de Russie a ouvert son premier bureau à Beijing tout en préparant sa première émission d’obligations d’Etat libellées en RMB.
En attendant, les desseins de la Chine sont fermement avancés. Au forum du London Bullion Market Association (LMBA) 2015, le banquier central chinois Yao Yudong titrait ainsi sa présentation « Le monde a besoin d’une nouvelle monnaie de réserve »1 dans laquelle l’or était décrit comme une « monnaie de réserve super souveraine. »
1 source LMBA Bullion Market Forum 2015
.

La phase finale

Comme nous l’avons signalé au cours de ces dernières années, lentement mais sûrement, la Chine a entrepris de gagner du pouvoir économique en promouvant sa monnaie comme devise commerciale et monnaie de réserve. L’accumulation de réserves d’or et la création des bourses d’or physique de Shanghai et Hong-Kong constituent des étapes importantes dans ce sens.
L’année dernière a été cruciale pour le RMB, reconnu officiellement comme monnaie de réserve, et pour la Banque de Chine qui a conclu des conventions bilatérales de SWAP de devises avec 34 banques centrales dans le monde, créant ainsi le mécanisme de trading et de compensation en RMB. Dans le cadre de cette stratégie, il n’est pas étonnant que la Chine ait interdit les crypto-monnaies qui ont émergé.

Figure 2. Achat d’or par la Banque de Chine

Le lancement du contrat à terme sur le pétrole convertible en or replace le métal jaune dans le système monétaire mondial. Son inclusion dans le contrat est importante et nécessaire afin de séduire les producteurs d’or qui préfèrent éviter le recours au dollar, mais ne sont pas encore prêts à accepter d’être payés en RMB pour leurs ventes de pétrole à la Chine.
Voilà un bel exemple du rôle important que l’or peut jouer dans les efforts entrepris par la Chine pour se détourner du monopole du dollar et aller vers un système monétaire multipolaire, dans la mesure où la convertibilité en or contribuera à renforcer la confiance des investisseurs dans ce nouveau système.
Il est important de noter que ces changements ne vont se faire du jour au lendemain. Ils s’opèrent de manière progressive tout en étant susceptibles de modifier radicalement sur le long terme la façon de faire des affaires dans le monde. Ils soulignent également l’importance « d’assurer » tout portefeuille bien diversifié avec une allocation dans des sociétés aurifères et de métaux précieux, compte tenu de la proéminence croissante du métal jaune dans ce bras de fer géopolitique.
A court terme, nous continuons de surveiller les changements dans les politiques monétaires et fiscales ainsi que dans les activités économiques susceptibles de générer de l’inflation. Les facteurs géopolitiques vont aussi certainement continuer à soutenir la demande pour les valeurs refuge. Nous pensons que l’or va se négocier dans une nouvelle fourchette de 1.300 USD à 1.400 USD l’once dans les prochains mois. 

Ani Markova
6 octobre 2017

© Copyright - Investeam Design by O.L.C
31ad76180b
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=fr&admin_bar=1
8a2ee6901f
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
http://investeam.ourlittlecompany.com.sg/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser

X